On adopte un chat

facebookmail

Quand on était tout petits, il y a trois ans, Maman et Papa ils sont venus nous voir et ils nous ont demandé si on voulait avoir un chat à la maison. Maman, elle nous a expliqué que la dame du 3e étage, elle avait un chat qui a eu des bébés il y a deux mois et que comme elle pouvait pas tous les garder, elle a proposé à Maman qu’on en prenne un et qu’on pouvait aller la voir pour aller le choisir.

Nous on a dit oui tout de suite parce que les chats, c’est super comme animal. Ils nous ressemblent un peu sauf que nous on est pas poilu avec des coussins sous les pieds et on fait pas trop miaou parce que à l’école et à la maison ce serait pas tellement pratique pour discuter avec les autres. Mais les chats ils aiment bien courir partout, grimper sur les meubles, grimper sur les murs ou courir après des balles rebondissantes pour atterrir dans les plantes et plein d’autres choses encore.

Papa il a dit que ce serait une bonne idée, mais qu’on avait plutôt intérêt à nous en occuper et qu’il allait nous montrer comment on donnait le biberon à un petit chat parce celui qu’on allait avoir, il fallait lui donner à manger comme à un bébé pendant encore 1 mois et que c’était très important de rien lui donner d’autre avant. Puis il nous a dit de bien le choisir parce que si on prenait un chat à la maison, ce serait pas pour jouer comme ça, c’était très important et c’était un être vivant. Et il avait vraiment pas l’air de faire une blague comme il fait d’habitude Papa. Donc on a promis de faire très attention à lui.

Quand on est arrivé chez Madame Lapince qui est super gentille, et qui nous demande toujours des nouvelles de Wasabi aujourd’hui, Wasabi, c’est comme ça qu’on a appelé notre chat, elle nous a tout de suite emmenés dans sa cuisine où il y avait les petits chats et leur maman qui pour une fois, ne couraient pas partout dans l’appartement. C’est Madame Lapince qui les avait tous rassemblés dans la cuisine pour qu’on puisse tous les rencontrer. Et des petits chats, il y en avait plein !

C’est vrai, il y en avait au moins, je sais plus, je savais pas trop trop compter à ce moment-là, mais Tina elle m’a dit qu’il y en avait au moins 7 ce qui est beaucoup il parait. Et c’est rigolo parce qu’il y en avait qui ressemblaient beaucoup à la maman de Wasabi et d’autres qui lui ressemblaient un peu et d’autres pas du tout et qui devaient ressembler à leur Papa. Un Peu comme dans notre Famille. Moi je ressemble beaucoup à Maman, Tina un peu à Papa, les petits chats, ça doit marcher comme les enfants, c’est rigolo.

Ils étaient tous curieux de nous voir et Madame Lapince elle nous a dit que ça devait parce que c’était la première fois qu’ils voyaient des enfants. Mais qu’il fallait s’asseoir par terre et qu’ils allaient venir nous voir. Et elle a pris Myrtille, leur maman, pour la mettre dans nos bras et Myrtille, elle s’est installée près de nous et elle est venue nous renifler et les petits chats, ils sont venus nous voir et ils ont fait pareil. Il y en a un, tout gris foncé, qui est même arrivé en courant et qui s’est cogné dans mon genou et qui s’est mis à me donner des coups de patte puis qui est parti se cacher derrière Papa en me regardant.

Tina, le premier qu’elle a vu c’était une fille, elle était comme la maman de Wasabi, toute blanche avec de grandes tâches orange, marron et rousses et elle était trop mignonne. Tina, elle l’a appelée et la petite chatte elle s’est mise à la regarder dans les yeux sans bouger et à bailler quand Tina elle baillait et fermer les yeux quand Tina elle a fermé les yeux. Tina elle voulait prendre celui-là, mais Madame Lapince elle a dit que sa petite fille était passée tout à l’heure et qu’elle l’avait réservé pour elle et Tina elle a dit qu’elle était un peu déçue, mais que c’était pas trop grave parce que c’était pour sa petite fille.

Et à un moment. pendant que deux petits chats se battaient et se roulaient pour rigoler dans la litière où ils font Pipi et Caca et qu’ils se mettaient du Caca partout sur la fourrure, on a vu Wasabi.

Wasabi, il s’appelait pas encore Wasabi. C’est Maman qui a eu l’idée à cause de la soupe au Potiron, parce que Papa quand il fait de la soupe au Potiron, il a un secret qui la rend trop bonne. Il met toujours un peu de wasabi dedans avec un peu de sauce au soja. Mais juste un peu. Et Maman, à un moment, elle a mis un peu de Wasabi sur son doigt avec un peu de soupe et nous on lui a dit que non, que ça allait piquer la langue du petit chat, mais quand Maman l’a pris dans ses bras pour lui faire lécher son doigt, il a adoré et il a léché son doigt sans s’arrêter et il a même demandé à en avoir encore. C’est pour ça que Maman a dit que ce serait bien de l’appeler Wasabi et qu’en plus, comme il avait de grands yeux tout verts comme du Wasabi ça lui irait très bien et on a tous été d’accord.

Maintenant, on a du Wasabi dans le frigo et sur le canapé. Et aussi deux fois sur le canapé parce qu’on en a renversé dessus une fois et qu’il y a encore une toute petite tache verte qu’on voit presque plus.

Quand on l’a vu la première fois Wasabi, on a su que c’était lui qu’on voulait. Il était trop beau et trop rigolo. Il était tout orange avec des rayures plus oranges comme un boule de feu, Il avait aussi de grosses fesses et il sautait partout pour embêter ses frères et sœurs et il essayait de sauter par terre même si on le posait très haut. Et quand je l’ai pris dans mes mains, il s’est mis à miauler et à me regarder et à regarder Tina et à me regarder. Puis à regarder Papa en faisant Miaou et Maman l’a pris dans ses bras et il a donné des coups de pattes, a sauté sur la tête de Tina, est resté dessus puis a sauté par terre et Maman a dit qu’il était très mignon et qu’il bougeait vraiment comme une petite boule de feu et j’ai rigolé et on a choisi Wasabi qui a eu l’air très content.

À ce moment-là, il y a Anna, notre Gardienne qui est rentrée et qui a dit qu’elle était venue chercher Gribouille, pour le ramener chez elle. Gribouille, il est super et on le connait très bien aujourd’hui parce qu’il monte souvent à la maison pour venir voir son frère Wasabi qui habite chez nous. Il va souvent voir sa sœur, Vanuatu qui habite au dernier étage avec des gens super gentils et son autre sœur qui s’appelle Meringue et qui habite chez Monsieur et Madame Tanaka qui sont des voisins japonais avec qui papa s’entend très bien et avec qui il parle japonais quelquefois avec eux.

En fait, c’est trop bien parce que tous les petits chats de Myrtille ils sont restés dans l’immeuble. Madame Lapince, les petits chats qu’elle a pas donnés à d’autres personnes, elle les a gardés chez elle et ça fait qu’il y a presque toute la famille de Myrtille qui n’a pas été séparée, sauf le Papa des petits chats qui habite chez la fille de Madame Lapince. Mais elle l’amène quelquefois alors c’est rigolo parce qu’on a l’impression qu’il reconnait que les chats ce sont ses bébés aussi.

Quand on a ramené Wasabi à la maison, il était tout content parce qu’il avait plein de trucs à découvrir. La première chose qu’on a fait, ça a été de lui montrer sa litière et Papa lui a préparé son Biberon. C’était un tout petit Biberon qu’il avait acheté avant de revenir à la maison et il l’a rempli avec du lait spécial pour petits chats pour les aider à grandir. Ensuite, il a pris Wasabi dans sa main et il avait l’air tout petit dans la main de Papa Wasabi parce que Papa, il a de grandes mains.

On lui a demandé si ça allait aller, mais il a dit en rigolant que s’il avait réussi à nous donner le biberon quand on était petits et toujours en train de bouger, il devrait arriver à donner le biberon à un petit chat tout calme. Et c’est vrai qu’il a tellement bien donné son biberon à Wasabi que même quand il était plus grand, Wasabi, il s’accrochait au pantalon de Papa pour demander son biberon qu’il prenait dans les bras de Papa.

Et même aujourd’hui, il fait encore ça quand Papa il a un morceau de viande. Il fait signe à Wasabi de monter et Wasabi, il s’accroche à son pantalon et il vient prendre le morceau de viande. On est un peu jaloux parce qu’il fait ça qu’avec Papa, mais Maman nous a dit que c’était pas parce qu’il préférait Papa, mais parce que c’est Papa qui lui a donné sa nourriture quand il était petit et que Papa, c’est un peu comme sa Maman même si nous aussi on lui a donné le biberon plusieurs fois à Wasabi.