Chez le coiffeur

facebookmail

Ce matin, comme tous les matins, je me suis levé puis j’ai été sous la douche et sortant, pour me sécher les cheveux, j’ai utilisé la serviette parce que je n’aime pas tellement le séchoir. D’abord, c’est pour les filles le séchoir et ensuite ça fait plein de vent dans la figure et super chaud à la tête. Alors, je me suis séché avec une serviette en frottant très fort pour que mes cheveux ils sèchent. Ensuite, je suis allé prendre mon petit déjeuner et Maman s’est mise à hurler quand elle a vu ma coupe de cheveux.

C’est vrai que je me suis pas regardé dans le miroir en sortant de la salle de bain et j’ai pas vraiment fait attention, mais là j’avais un peu l’air du vieux lion dans le reportage sur les lions qu’on a vu dimanche à la télévision. C’était avec un vieux lion qui avait une crinière tellement grosse qu’elle lui descendait dans les yeux et dans le cou, et sur les oreilles et on dirait que c’était juste une boule de poils au bout du corps d’un très gros chat très costaud. Un peu comme un gros coton-tige tout ébouriffé, ou un gros rat ou un lion. D’ailleurs, je sais pas pourquoi on dit qu’on est un gros rat quand on a plein de cheveux ou de poils comme les chats en gros rat, faudra que je demande à Papa.

Maman, elle m’a dit que c’était pas possible, que c’était horrible, que je ressemblais à un singe et qu’il fallait que j’aille chez le coiffeur absolument aujourd’hui ou alors, c’est elle qui coupait tout et que quand elle coupe, elle coupe et elle a raison, une fois j’ai fait la tête pendant 2 jours parce que je voulais pas aller chez le coiffeur. Maman, elle s’est fâchée, elle m’a mis sur une chaise de la cuisine et elle m’a coupé les cheveux super courts. Et j’aime pas avoir les cheveux courts. Quand il a entendu Maman râler, Papa il a rigolé et il lui a dit qu’il était pareil quand il était petit et qu’il voulait jamais qu’on lui coupe les cheveux, mais que là, Maman, elle rigolait pas beaucoup et que j’étais pas loin d’avoir les cheveux tous rasés comme un mouton alors, l’après-midi on allait aller chez le coiffeur, du quartier qui me coupe normalement les cheveux quand j’arrive à tenir en place.

J’ai dit ok, j’ai pris mon petit déjeuner et j’ai dit à Tina de pas se moquer de moi parce que je voyais bien qu’elle souriait derrière son mug de lait au chocolat parce que ce serait bientôt son tour parce que elle aussi elle avait les cheveux trop longs. Elle m’a dit que c’était normal pour elle parce qu’elle était une fille et qu’il était pas question qu’on lui coupe les cheveux et elle m’a demandé si je voulais avoir l’air d’une fille, je lui ai dit non et de fermer sa bouche et elle m’a dit toi-même et je lui ai jeté un bout de pain et elle m’en a jeté un, mais avec du beurre dessus et il s’est collé dans mes cheveux et Papa nous a dit d’arrêter. Il m’a dit de retirer ce pain de ma tignasse, de finir mon petit déjeuner et d’aller me faire un vrai shampooing et il a fini son petit déjeuner avec Maman en discutant avec elle.

Quand on est arrivé chez le coiffeur, il y avait juste une très vieille dame dans son fauteuil qui se faisait faire des cheveux bleus comme toutes les très vieilles dames qui se font faire des cheveux bleus chez le coiffeur. Le coiffeur il m’a dit qu’il était temps que je vienne parce que je devais plus voir grand-chose derrière mes grosses mèches. Je lui ai fait un grand sourire et je lui ai dit que si, que j’étais pas totalement idiot et que si je voyais rien, je poussais simplement mes cheveux de devant mes yeux, mais que là, j’avais pas trop le choix, que Maman, elle voulait pas trop négocier et que c’était le coiffeur ou le mouton alors j’avais choisi le coiffeur parce que le mouton, c’était hors de question.

Le coiffeur, il a regardé Papa qui rigolait, il m’a regardé, il a regardé Papa qui ne rigolait plus et qui m’a dit de m’asseoir dans le siège et qui m’a demandé de présenter des excuses parce qu’on parle pas comme ça aux gens. Le coiffeur il m’a demandé ce que je voulais comme coupe et je lui ai dit pas court. Mais Papa, il lui a montré la photo de moi qu’il a dans son portefeuille et elle est bien cette photo. J’ai pas les cheveux trop courts et c’est la fois où on était partis faire du vélo en forêt avec Maman et Tina. Le coiffeur, il m’a emmené faire un shampooing, mais je lui ai dit que c’était pas la peine et lui il m’a dit si parce que le shampooing que j’avais fait, je l’avais pas bien fait et il m’a montré qu’il faut d’abord faire mousser le shampooing dans ses mains avant le mettre dans les cheveux sinon, ça marche pas bien. Et même Papa, il le savait pas ça. Faut dire, Papa, il travaille dans la pub et pas en coupant les cheveux des gens. Moi j’ai quand même un peu râlé et sursauté quand le coiffeur il m’a mouillé les cheveux parce que j’aime bien les laver moi-même et j’ai mis de l’eau partout parce qu’en sursautant, j’ai fait sursauter Clara, la jolie assistante du coiffeur et elle a lâché la pomme de douche qui a mouillé tout le mur et un monsieur qui est arrivé juste après moi et qui lisait un magazine en attendant son tour et qui a remercié la jolie assistante quand elle lui a apporté une serviette pour se sécher lui et son journal qui était trempé lui aussi.

Quand je me suis assis, le coiffeur il m’a mis une serviette autour du cou et des épaules et des bras pour m’empêcher les cheveux de tomber sur mon pull. Il y avait plein de magazines pour lire, mais c’était pas terrible parce que ça parlait que de trucs pour les dames. Heureusement, Clara, qui était en train de couper les cheveux de la très vieille dame à côté de moi, elle m’a donné un manga que je connaissais pas et que même Papa il connaissait pas et il a noté le nom pour voir ce que c’était. Mais c’était pas super facile de lire le manga de Clara parce qu’à chaque fois que le coiffeur il me faisait tomber des cheveux dans le cou ou qu’il passait ces ciseaux près de mes oreilles ça me faisait rigoler. Il m’a dit de pas bouger parce que sinon, il risquait de me couper un morceau de l’oreille, mais c’était trop dur et à chaque fois, je rigolais un peu et ça me faisait encore plus rire de voir ma tête avec une moitié de cheveux coupés et l’autre pas coupée. Et comme je rigolais et que ça faisait rire Clara, je me forçais à rigoler encore plus en sautant super haut sur le siège du coiffeur qui est super joli, en cuir, très haut, avec des ressorts dedans et des manettes pour le faire descendre ou remonter, mais faut pas y toucher, le coiffeur il me l’a dit la dernière fois quand je lui ai coincé la main dans l’accoudoir et le pied sous le siège et qu’il a dû faire venir un médecin.

Le coiffeur il est super curieux n’empêche, il m’a demandé ce que je faisais à l’école, si j’avais beaucoup de copains et de copines, quelle était la dernière grosse bêtise que j’ai faite, je lui ai raconté le coup de la sardine dans le grille-pain de la cantine et même qu’il a fallu évacuer toute la cantine parce que ça sentait trop mauvais. Il m’a demandé comment allaient Tina et Maman qu’il connait très bien et je lui raconté notre passage au bureau de Papa pour la journée des enfants et du coup du patron que Papa qui s’est fait attaquer par la photocopieuse. Il m’a demandé aussi quels jeux vidéos j’aimais bien et si je faisais beaucoup de sport parce que j’avais l’air d’avoir beaucoup d’énergie à bouger tout le temps sur mon siège comme ça et si c’était pas trop dur de rester tout le temps assis à l’école. C’est incroyable, parce que je crois qu’il parle encore plus que moi le coiffeur, mais en fait quand il parlait, je sentais à peine les cheveux me tomber dans le cou et me chatouiller.

  • T&T – Le coiffeur

Après une heure et demie, le coiffeur, il a enfin fini de me couper les cheveux et c’est vrai que c’était pas mal et qu’il fallait me sécher les cheveux pour que ce soit bien. Je lui ai dit que j’aimais pas tellement les sèche-cheveux, mais il m’a dit que ce serait rapide et j’ai juste plissé les yeux très fort et agrippé les accoudoirs et c’est marrant, ça a fait comme quand on met la tête par la fenêtre quand on roule en voiture sauf que c’est de l’air chaud. Sauf que dans la voiture, il faut bien se tenir à la portière et que chez le coiffeur il faut se tenir aux accoudoirs. Quand je l’ai dit au coiffeur qui m’a dit que la coupe était finie, il a rigolé et il m’a dit que s’il était payé à l’heure avec des clients comme moi, il avait plus qu’à fermer son salon, mais au moins il rigolerait plus qu’avec les dames qui parlent de leurs chiens. Heureusement que la très vieille dame elle était partie parce qu’avec Clara, elle a pas arrêté de parler de son chien.

Papa a réglé le coiffeur et on lui a dit à bientôt et que je viendrais peut-être avec Tina pour lui dire bonjour. On est rentré à la maison et Maman m’a dit qu’elle trouvait que j’étais trop beau, que j’avais un air un peu plus humain et que je ressemblais plus à un personnage de dessin animé et ça m’a fait plaisir quand même, même si j’aime bien ressembler à un personnage de dessin animé, ça me fait une excuse pour courir partout dans l’appartement à poursuivre Tina ou le chat en faisant semblant d’avoir des super pouvoirs.