La Fondue Savoyarde

facebookmail

Chez nous, on aime bien le fromage, mais quand je vous dis qu’on aime bien le fromage, c’est qu’on l’aime vraiment beaucoup, beaucoup. Bon Papa, il aime bien, mais il pourrait s’en passer, bien plus que Maman, mais Maman, je crois qu’elle pourrait tuer quelqu’un si elle avait plus de ses camemberts qu’elle adore à la maison, son roquefort qui sent les chaussettes depuis l’entrée du salon ou son super fromage de montagne qu’elle ramène de la région de chez Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth et qu’elle met à vieillir avec ses autres fromages dans la cave, elle en a plein. Et c’est pas juste une part hein qu’elle ramène hein, c’est le fromage entier.

Au départ, avant qu’on soit nés et un peu après que Tina elle soit née, parce que Tina elle est plus vieille que moi, c’est ma grande sœur, donc, elle est née avant moi, c’est pas bizarre, c’est logique, c’est comme ça, et ben Papa, il râlait parce qu’il fallait ramener tout le fromage à la maison depuis chez Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth et c’est pas super à côté chez Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth, et comme il y allaient en train à l’époque, c’était lourd dans le sac.

Mais aujourd’hui, il essaie même plus de râler parce que sinon, Maman, elle va râler et quand Maman et Papa râlent ensemble, il faut pas être côté parce que ça fait du vent comme elle dit Jenny, la soeur de Maman. Bon, on pourrait croire qu’il s’aiment plus Papa et maman quand on les voit se crier dessus comme ça, mais en fait il s’aiment très fort. C’est vrai, il faut que Papa, il aime Maman très fort quand même, pour faire de la place dans son sac de voyage du retour, dans le coffre de la voiture qui sent le fromage pendant 3 semaines après et dans la cave de l’appartement pour les fromages de Maman. C’est pas tout le monde qui ferait ça !

C’est pour ça que chaque année avant et après Noël, on fait de la fondue savoyarde. On appelle ça fondue savoyarde parce que ça vient de Savoie qui est une région en France. Et la fondue savoyarde, vous aurez deviné parce que je vous ai parlé de fromages, c’est pas la fondue avec la viande qui s’appelle la fondue bourguignonne qui vient de Bourgogne et qu’on n’a pas appelé l’a fondue Gougognarde parce que c’était pas super joli comme nom.

Non, la fondue savoyarde, c’est celle avec du fromage et même 3 fromages que maman elle adore, mais bon c’est rare qu’elle aime pas un fromage de toute façon. Et c’est super parce la fondue, ça se mange dans une marmite qui chauffe très fort avec du fromage fondu dedans et dans lequel on doit plonger son pain au bout d’une brochette pour le faire tourner pour ramasser du fromage et manger le bout de pain en soufflant dessus avant et en ouvrant la bouche très grande pour pas se brûler parce que le fromage fondu, c’est chaud.

Ce qu’on aime bien dans la fondue savoyarde, c’est la manger bien sûr, mais c’est aussi la préparer. C’est super marrant à faire. D’abord, il faut prévoir la fondue à l’avance et garder plein de restes de différents pains deux jours avant. Comme du Pain de Copains qu’on achète de temps en temps dans la boulangerie du papa de copine super jolie de Tina qui s’appelle Du Pain et Tout Plein d’Idées. Ce pain-là il est trop bon pour la fondue, puis on prend d’autres pains sauf du pain de mie parce que ça irait pas. Puis la veille de la fondue, on découpe tous les pains en petits morceaux et on les laisse tous sécher et durcir. Et il faut qu’ils soient bien secs parce que sinon, ils peuvent se détacher.

Ensuite, au moment de la préparer, il faut frotter très fort le caquelon avec de l’ail. Le caquelon, c’est l’espèce de marmite pour que le fromage il ait un bon goût d’ail et l’ail, c’est bon, ça donne des forces et de l’énergie comme on a dit à Maman qui nous a dit que si c’était comme ça, deux gousses d’ail ça suffirait largement. Ensuite, il faut mettre un peu de fécule de pomme de terre qui est une petite poudre avec pas trop de goût dans un petit verre d’alcool de cerise. Puis avant de mettre ce mélange, on met 3 verres de vin blanc qu’on fait chauffer jusqu’à ce qu’il mousse et faut surtout pas mettre la tête au-dessus sinon, on a la tête qui tourne à cause de l’alcool et c’est pas super agréable.

Une fois que le vin il mousse, c’est le moment qu’on préfère dans la préparation de la fondue. Avant de commencer à préparer la fondue, on a coupé du comté et de la tome de Savoie en petites lamelles (sans les croûtes) et c’est les lamelles qu’on fait tomber dans le caquelon pour les faire fondre en tournant avec une grande cuillère en bois et en faisant des huit avec la cuillère et en rajoutant de la noix de muscade.

Et là, on peut mettre la tête au-dessus parce qu’il y a plus d’alcool, mais une bonne odeur de fromage qui fond et c’est trop joli de le voir fondre comme ça. On dirait une grosse pâte dentifrice parfumée au fromage et ce serait une idée tiens de faire un parfum fondue savoyarde pour les dentifrices, je suis sur que Maman, elle en achèterait, pour goûter.

Puis quand tout le fromage à fondu, on met le petit verre avec la fécule et… et.. Du reblochon. Alors, le reblochon, sans la croûte aussi. Je sais pas si vous savez ce que c’est, mais c’est un fromage qui sent, mais alors qui sent super, super fort, mais comme tous les fromages qui sentent fort, il est trop, trop bon. C’est comme le durian qui est pas un fromage, mais un fruit asiatique dont on vous a sûrement parlé déjà, parce qu’on adore ça. Il parait que ça sent très fort, nous on trouve pas, mais c’est trop bon, comme le reblochon.

Et là, la fondue est prête !

À ce moment-là, on a Papa, Maman, Tina et moi, on a tous une brochette à la main et on pique un morceau de pain côté croûte pour pas qu’il s’échappe de la brochette et on le plonge dans le fromage et il faut bien aller chercher le fromage au fond et on ressort la brochette avec le fromage autour du morceau de pain et ça fait plein de longs fils de fromage qu’il faut enrouler autour du pain et c’est trop sympa ces fils de fromage je trouve. Mais c’est là où il faut faire attention, parce que si on perd son morceau de pain dans la fondue, on a un gage et à la maison, on a de l’imagination pour tout alors vous imaginez pour les gages !

C’est pour ça qu’on ne trempe pas tous sa brochette en même temps dans la fondue parce que sinon, ça ferait un embouteillage de brochettes et en plus ça emmêle les fils de fromage de tout le monde. Mais c’est bien parce que pour patienter, en mangeant, on peut surveiller si les autres ne perdent pas leur bout de pain dans la fondue. Et il faut vachement surveiller parce que maman, elle est super rapide pour enlever sa brochette des fois, même que Papa et Maman, ils ont une technique terrible pour détourner notre attention.

Ils pointent le doigt derrière nous en disant « Ho regarde », « Tina, t’as vu derrière toi » ou alors « Tinon, attention à tes pieds, il y a un pingouin qui passe » et je les crois pas, forcément, comment il peut y avoir un pingouin dans la maison, ils volent pas et en plus on habite presque au derrière étage et la porte est trop lourde et la sonnette trop haute. Mais, n’empêche que j’ai regardé quand même et Papa et Maman, ils avaient pris ma peluche de Pinpin, mon pingouin de quand j’étais petit et ils l’avaient poussé dans mes pieds, juste au cas où ils perdraient leur pain dans la fondue. Ils sont trop intelligents Papa et Maman.

Pour le pain, en tout cas, on surveille vraiment beaucoup Papa, pas parce qu’il est maladroit, ou si alors un petit peu seulement, des fois, mais parce que c’est tellement drôle de le voir tirer la langue pour s’appliquer, alors que Maman essaie de le bousculer et du coup il doit faire attention à pas faire tomber son morceau de pain et en même temps, puis il salive parce que ça lui donne faim. C’est vrai qu’ensuite, c’est assez drôle de le voir râler aussi parce qu’il a fait tomber son pain, mais il a vraiment fait attention cette fois.

Avec La fondue, généralement, on mange aussi des trucs à côté, comme, pour la raclette qui est quasiment comme la fondue parce que c’est avec du fromage, mais qui n’a rien à voir avec la fondue parce qu’il y a pas de brochettes, de pain ou de caquelon. Bon sauf que là, on mange pas de charcuteries, mais des pommes de terres trop bonnes qu’on a achetées au marché avec Papa et Maman ce matin et sur lesquelles on met le fromage et le pain pour faire un mélange pain/fromage/pomme de terre trop bon qui fond dans la bouche comme tout.

Et justement, c’est en voulant essayer un truc nouveau que Tina a perdu son morceau de pain et j’ai bien rigolé sauf qu’en levant ma brochette, moi aussi, j’avais perdu mon morceau de pain. Et là, c’est Papa et Maman qui ont bien rigolé ensemble et ils ont fait Haha !!! en nous montrant du doigt et on s’est demandé ce qu’ils allaient nous donner comme gage et Papa s’est arrêté un peu, il a plongé brochette dans le fromage et il a mis la main sous son menton comme quand il fait semblant de réfléchir parce quand il réfléchit vraiment, il regarde dans le vide comme si il rêvait. Et là il a dit qu’il avait trouvé !

Il nous a dit que mon gage à moi, c’était de pas leur donner de gage à lui ou à Maman s’ils perdaient leur bout de pain et que le gage de Tina, ce serait se déguiser en pirate demain pour aller à la boutique de bonbons et qu’il fallait qu’elle y aille à cloche-pied en récitant ses tables de multiplication. Elle a de la chance, parce qu’elle les connait bien. Moi je les connais pas trop, trop. Et au moment où il a dit tout ça Papa BOUM ! Il a perdu son morceau de Pain dans la fondue. Et il a dit Haha ! Pas de gage ! mais Tina elle a dit pas si vite !

C’est vrai, Papa il m’a dit à moi de pas leur donner de gage, mais pas à Tina et Tina, elle pouvait toujours lui donner un gage à Papa et Papa il avait pas pensé à ça !! Haha !! Et Tina elle lui a dit que son gage à lui c’était de l’accompagner le lendemain à la boutique de bonbon, mais déguisée en danseuse avec les affaires de yoga de maman et son tutu à Tina en chantant le morceau qu’il déteste que Tina elle adore et il a pas eu le choix et il a dit OK et à ce moment-là, alors qu’elle rigolait et qu’elle disait à Papa qu’il avait vraiment des idées de gages intelligentes, c’est Maman qui a perdu son bout de pain et Tina elle a fait haha !!!

Et le lendemain, le monsieur de la boutique de bonbons, il m’a demandé pourquoi j’étais le seul pas déguisé alors que mon papa était en danseuse, ma sœur en pirate et ma maman en skieur. Je lui ai dit que c’était parce que pain avait pas assez séché, mais je crois qu’il a pas tout compris.