La galette des rois

facebookmail

Ce soir, quand on s’est couché, Tina et moi on avait chacun une couronne posée sur notre tête et Papa et Maman, ils nous ont dit qu’après toute cette journée, il fallait mieux la poser sur le bord du lit parce que sinon, elle allait être toute froissée demain matin.

Mais nous, on a dit qu’on faisait ce qu’on voulait et que normalement, les rois et les reines ça va pas trop tôt au dodo à huit heures et demie même si leurs papas et leurs mamans ils leur en donnent l’ordre !

Papa, il a dit qu’il fallait pas oublier que demain, on serait plus le roi et la reine du tout et qu’on aurait pas de nouvelle couronne si les nôtres étaient toutes pliées. Puis, Papa et Maman nous ont dit bonne nuit et nous a dit « bonne nuit Votre Majesté !! » et Papa et Maman, ils ont répété « bonne nuit Votre Majesté » en se penchant en avant pour faire une révérence, même que Papa, il a fait tomber sa couronne par terre.

Vous vous demandez peut-être pourquoi Papa il nous appelle Votre Majesté et pourquoi on a tous une couronne sur la tête ou alors vous avez deviné… C’est parce qu’aujourd’hui, Papa et Maman ils ont acheté une galette des Rois. Une vraie galette comme ils aiment bien et nous aussi. Pas la galette en brioche toute molle, pas très bonne, avec des fruits confits pas super bons, mais une bonne galette avec de la frangipane à l’intérieur et qui croustille beaucoup et met des miettes partout dans l’assiette et sur la table et sur la moquette.

A la fin du déjeuner, on a sorti la galette des rois et la couronne. Oui, parce que quand on mange une galette des Rois, il y a un truc à trouver dedans et qu’on a tous envie d’avoir, c’est la fève et quand on trouve la fève on a le droit d’avoir une couronne et de choisir son roi ou sa reine.

Et c’est trop bien parce que chez nous, quand on devient le roi ou la reine, on peut se faire appeler Votre Majesté et les autres, ils doivent obéir à nos ordres, et si on veut du Moutella sur une tartine de sardines, les autres ils doivent nous apporter une tartine de sardines avec du Moutella et c’est pas super bon la tartine de sardines avec du Moutella. Seulement, cette année, on sait pas ce qui s’est passé.

C’est Maman qui a trouvé la fève en premier et c’était un petit chat tout orange. Mais au moment de me choisir comme roi, Tina elle a trouvé une deuxième fève avec un Pingouin sur une banane. Et comme elle devait choisir un roi, elle a pris Papa, et on s’est retrouvés à être deux rois et deux reines et ça faisait quand même beaucoup pour une seule galette.

Surtout quand Papa et moi on en a trouvé aussi des fèves dans nos parts de galette. Un ours qui jouait de l’accordéon et une panthère noire qui mangeait une glace à la fraise. Papa il a dit en rigolant qu’il avait jamais vu quatre fèves dans une galette et surtout une galette du boulanger et que c’était super rare.

Nous on l’a regardé bizarrement parce que Papa, il fait souvent des blagues un peu nulles comme ça. Comme une fois où il a caché toutes nos chaussettes le matin avant d’aller à l’école. Ou l’autre fois quand il a mis du sel dans notre chocolat froid le matin. Faut dire que nous aussi on lui a fait des blagues nulles en lui attachant toutes ses cravates le matin où il avait rendez-vous et qu’il devait aller au travail en cravate alors que normalement, il y va en t-shirt et en pull. Mais là, il a dit en rigolant que c’était pas sa faute pour les fèves. Et comme il l’a dit plusieurs fois, on a fini par le croire, mais ça ressemblait bien quand même à une de ses blagues.

Et en fait c’était super bien d’avoir plusieurs fèves, parce que tout le monde était le roi et la reine et tout le monde devait faire ce que les autres lui demandaient.

Mais pour pas que ce soit la pagaille, on a dit qu’il fallait demander à tour de rôle ce qu’on voulait aux autres et que les autres, après, ils pouvaient plus demander la même chose. Et Tina, qui est super intelligente, elle y a pensé et elle a demandé à tout le monde de débarrasser la table pour elle. Et ensuite, comme c’était au tour de Maman, elle lui a demandé d’aller dans son bureau pour aller chercher du papier et des ciseaux et de nous faire trois couronnes en plus.

C’est là que j’ai eu l’idée de demander à Papa de ranger notre chambre et il était pas très content. Comme c’était à son tour, il a dit à vos ordres Majesté, mais il m’a immédiatement demandé de tenir le sac, le balai et l’aspirateur en sautillant sur une jambe et j’ai été obligé de dire oui.

Et quand Maman a rigolé, Papa il lui a demandé de venir nous nous chanter le programme télé de ce soir en jouant de la guitare pendant qu’on rangeait notre chambre à Tina et à moi. C’est pour ça que un peu plus tard, pendant que Tina, elle finissait les couronnes, elle a entendu du bruit dans notre chambre et elle est venue nous rejoindre.

Elle a fait une tête bizarre en entrant dans la chambre parce qu’on devait avoir l’air d’être complètement fous. Il y avait Papa qui passait l’aspirateur couché sous mon lit, moi je tenais le tuyau de l’aspirateur en sautant sur une jambe et Maman elle chantait super fort un truc du programme télé qui parlait d’un monstre qui attaque un vaisseau spatial.

Même que Maman, elle devait jouer de la guitare en frappant très fort sur les cordes pour qu’on l’entende parce que l’aspirateur faisait du bruit. Et comme elle sait pas du tout jouer de la guitare, elle faisait que crier.

Ensuite, Tina, elle a déposé des couronnes sur nos têtes pendant qu’on rangeait, et comme c’était à son tour de donner des ordres, elle a dit que après, Papa et moi, on devait ranger toutes les affaires de ses poupées dans sa maison de poupées par pièce et dans les placards et toutes bien rangées parce qu’elle vérifierait ensuite.

Moi, j’ai dit d’accord et j’ai dit qu’une fois qu’on aurait fini la maison de poupée, on irait tous les quatre faire une course dans l’escalier de l’immeuble en descendant les étages sur les luges qu’on prend quand il neige dehors. Et Maman m’a dit qu’il fallait pas faire trop de bruit hein !

Sauf qu’on a pas réussi à pas faire trop de bruit et Madame Mauviette qui habite au deuxième étage, elle a eu super peur quand elle a sorti Palmier, son gros chien pour aller le promener.

C’est vrai que j’aurais eu peur à sa place aussi. On est passé juste sous son nez sur une luge qui descendait les escaliers et Maman, elle avait ordonné à Papa de mettre une grosse tête de licorne sur sa tête. Et il avait l’air complètement idiot Papa, sur une luge avec une grosse tête de licorne.

Pour que ce soit plus drôle, j’ai dit que les règles avec la luge, c’était qu’il fallait descendre encore plus vite que l’ascenseur qui descend super vite. Puis, celui qui arrive en dernier en bas, il devait mettre autour de son cou, la cloche de vache qu’on a achetée en Normandie. On devait descendre 5 fois les escaliers et celui qui gagnait trois courses, il serait le champion.

Sauf que personne voulait être le champion et c’est à cause de Papa.

Papa, il a dit que le champion, il devrait changer la litière du chat avec les mains et ça, personne avait envie de le faire parce que Wasabi, Wasabi, c’est notre chat, Wasabi, il avait la colique et son caca était tout liquide.

Et c’est super drôle parce que en descendant, on voulait arriver en premier mais aussi pas arriver en premier et c’est super dur de pas arriver en premier quand tout les autres essaient de vous faire arriver en premier.

Et à la fin, tout le monde a rigolé, parce c’est Papa qui a été champion. Mais Tina, elle a été gentille et elle a ordonné à Papa de changer la litière avec la pelle de la litière comme ça il s’est pas mis de caca de Wasabi partout sur les mains. Puis Maman elle a ordonné que le soir on mange des oeufs à la coque et c’est ce qu’on préfère. Même qu’ensuite j’ai ordonné qu’on mange un peu de jambon avec et le repas était trop bon. C’est trop super d’être le roi.

Même, il y a un truc bizarre quand même. On a encore mangé de la galette du midi au dessert du soir et on a trouvé quatre fèves de plus dedans. Et Papa il a juré craché que c’était pas sa faute même si on l’a entendu beaucoup rigoler avec Maman pendant qu’ils regardaient la télévision.

Mais ils rigolaient peut être parce que huit fèves dans une galette, c’est un peu beaucoup !