La neige

facebookmail

En ce moment, c’est l’hiver. Tina et moi, Tina c’est ma grande sœur au cas où vous l’auriez pas déjà remarqué, Tina et moi on aime bien l’Hiver. En fait, on aime bien toutes les saisons, mais on aime bien l’hiver aussi parce qu’il fait froid et qu’on peut mettre de gros vêtements où il y a que la tête ou des fois les yeux ou juste le nez qui dépasse et qu’on peut faire les monstres qui se rentrent les uns dans les autres et on se fait même pas mal ou alors on s’amuse à faire de faux buildings en neige et on fait semblant de les détruire comme dans les vieux films trop vieux et trop nuls que Papa il nous a montrés avec un lézard géant qui marche sur ses pattes arrière et qui détruit les buildings de Tokyo. Tokyo, c’est la capitale du Japon avec plein de buildings et de temples et de parcs.

Papa, il a dit qu’il nous emmènera un jour au Japon, mais j’espère qu’il y aura pas de lézards géants. Juste des petits, parce que les petits lézards c’est sympa. Comme ceux qu’on a vu en Thaïlande, les gaiquo, je sais pas trop comment ça s’écrit, je sais juste qu’il faut dire gaiquo et pas jaiquo parce que c’est Papa qui m’a dit qu’il fallait dire gaiquo et que les gaiquo ils sont sympas, il mangent les moustiques qui veulent nous piquer. Mais voilà, pour faire des buildings en neige il faut qu’il neige dehors sinon on peut toujours essayer de faire des buildings avec de la boue, mais Maman après elle est pas contente parce qu’on a plein de boue partout et justement, ça tombe bien, Maman elle va être super contente parce que ce matin, il neigeait très fort dehors.

On l’a su tout de suite qu’il neigeait dehors parce que quand on s’est réveillé comme d’habitude à 5h50 du matin, parce que le week-end il faut profiter de sa journée, dehors on a entendu les bruits complètement étouffés et dans la chambre, il faisait une température plus douce que d’habitude. Généralement, Maman et Papa ils baissent un peu le chauffage la nuit parce que sinon on a trop chaud alors le matin il fait froid et c’est agréable de rester sous les couvertures au chaud. Mais là, il faisait bien meilleur, on entendait que les voitures en bas de chez nous, elles roulaient comme dans du coton. Et ça, on le sait, c’est un signe qu’il neige dehors alors Tina elle m’a dit qu’elle pensait qu’il neigeait dehors et je lui ai dit que j’allais lui dire la même chose, que c’était marrant, et elle m’a dit ha oui ? et je lui ai dit oui et je lui ai dit d’ouvrir les rideaux, et ça a pas loupé ! On avait raison. Tina, elle ouvert un rideau, puis elle l’a refermé, puis elle l’a rouvert et dehors, il neigeait sur toute la ville.

  • T&T – La Neige opti

Nous, dans notre immeuble, on habite au presque dernier étage et on a une vue sur une toute petite rue et un petit parc dehors où on allait jouer quand on était petits. De notre fenêtre comme de celle du salon, on voit au-dessus des toits et là, tout était blanc partout, même les voitures en bas qui étaient garées, elles étaient tellement recouvertes que ça faisait comme quand on met de la crème chantilly sur les fraises et que Maman elle râle parce qu’on finit une bombe de crème chantilly en un seul dessert, mais à quoi ça sert d’avoir de la crème chantilly si on peut pas en mettre et Maman elle lève les yeux au ciel et elle partage la crème parce que comme ça, il en reste pour le soir. C’est vrai qu’il faut pas en mettre trop en fait, en fait elle a raison maman.

Quand on a vu qu’il neigeait autant que ça, on a ouvert la fenêtre et on s’est penché pour regarder partout dehors et c’était trop beau il y avait plein de flocons qui tombaient sur les arbres en bas, sur les immeubles, sur les voitures et dans la chambre un peu aussi sur le tapis et le parquet. On a vu qu’il y avait plein de neige sur notre petit balcon et on l’a poussée avec nos mains pour la faire tomber en bas et on a pas eu de bol parce que toute la neige est tombée d’un coup et sur un monsieur qui promenait son gros chien et qui s’est demandé d’où ça venait et qui a regardé vers nous, mais qui nous a pas vu parce qu’on a été plus rapides et c’est à ce moment-là que Papa est rentré et qu’il nous a dit qu’on était complètement inconscients, qu’on allait prendre froid et qu’on retourne se coucher tout de suite et qu’il viendra nous chercher pour le petit déjeuner.

Nous, on a fait semblant de se rendormir, mais on a discuté de toutes les choses qu’on allait faire dehors avec la neige et quand Papa est revenu nous chercher un peu plus tard, vers 7h30, il avait son manteau sur le dos, les mains quand des gants, du pain sous le bras et un sourire jusqu’aux oreilles. Il nous a dit qu’il était sorti et que la neige était pas prête de s’arrêter de tomber alors on allait se doucher, bien se sécher, prendre le petit déjeuner tranquillement sans se presser et qu’ensuite on allait sortir pour aller faire un tour dehors et jouer un peu et qu’en plus, il allait venir avec nous. Il est trop sympa Papa des fois. Alors, on fait comme il a dit et après le déjeuner, on a sorti nos grosses doudounes, nos gants pas en laine, mais les autres, nos écharpes, nos bonnets et nos grosses chaussures aussi parce que sinon on allait attraper froid aux pieds. Mamie Margareth, elle dit que le froid, c’est comme les coins de canapé, ça s’attrape souvent par les pieds. Même Papa, il ressemblait à un gros ours avec sa parka et toutes ses affaires. Quand on marchait, ça faisait comme quand on déplace un gros paquet de courses sur le parquet, ça frotte avec beaucoup de bruit surtout quand on lui lance de boules de neige dessus parce que la première chose qu’on a faite en sortant de l’immeuble après avoir avalé des flocons de neige en ouvrant la bouche vers le ciel, c’est de faire une grosse boule de neige chacun et la lancer sur papa en plein dans son épaule. Il faut jamais viser sur la tête il a dit Papa par contre parce que sinon on peut se faire mal.

N’empêche, Papa, il avait raison. Quand on est sorti, il neigeait encore autant que quand on s’est levé et on avait pas du tout froid sous tous nos vêtements. On est allé au parc devant la maison et il y avait pas encore trop de monde et on a pu faire un énorme bonhomme de neige vu qu’on avait plein de neige partout et même que là on en a fait trois. Une de la taille de papa avec un gros nez et de grosses oreilles comme Papa. Un plus petit tout fin comme Tina  et un autre plus petit, mais pas vraiment super fin pour moi. On aurait bien fait un comme Maman mais elle est resté là-haut dans l’appartement pour se reposer tranquillement.

C’est marrant à faire les bonhommes de neige en tout cas. Papa, il nous montré une super technique : Au départ, on rassemble des grosses boules qu’on met les unes au-dessus des autres, puis après on rajoute de la neige pour faire le corps comme si c’était une grosse colonne puis après on fait les détails, on sculpte les bras et les jambes, puis la tête, les épaules et tout le reste. C’est un peu long, mais ça occupe bien comme il dit Papa et en plus, comme ça, votre bonhomme de neige, il ressemble pas à un autre bonhomme de neige avec justes les boules les unes sur les autres. Et c’est vrai que ça occupe bien parce qu’à courir pour aller chercher de la neige, on a pas eu froid et on a bien passé une heure et demie dehors rien que pour nos bonhommes. Et en plus, pour faire trop bien, on a sculpté des petits immeubles aux pieds des bonhommes pour faire comme si c’était des géants. ça donnait vraiment super bien.

Ensuite, on a fait super bataille de boules de neige entre Papa, Tina et moi. J’ai une technique trop bien d’ailleurs, c’est que je déguise le bonhomme de neige avec mes vêtements et comme ça les autres ils croient que c’est moi et ils lancent des boules de neige dessus et moi je les attends derrière pour leur tirer dessus depuis ma cachette. Généralement, les autres, ils sont nuls, il se font toujours avoir, le bonhomme de neige, c’est facile de le reconnaitre, il a pas de cheveux blonds comme moi.

Mais cette technique, je la fait à l’école si je veux il m’a dit Papa, mais pas devant lui parce qu’il veut pas me voir enlever mes vêtements. Alors là, on s’est juste couru après  on a slalomé entre les bonhommes, on s’est caché derrière les arbres et derrière Madame Ramirez notre gardienne, le boulanger qui est super gentil et qui nous donne souvent des chouquettes et aussi le boucher qui est gentil aussi, mais passait par le parc pour livrer de la viande au restaurant chinois pas très loin de chez nous et qui en profitait pour nous demander d’arrêter de lancer des boules de neige sur sa vitrine parce que ça gêne ses clients.  On est quand même super forts parce depuis le parc jusqu’à sa vitrine il y a beaucoup de mètres.

Après la bataille de boules de neige, on a fait un peu de luge avec un sac plastique pour la poubelle que Papa il avait amené. C’est super parce qu’on se met dessus et en poussant un peu dans la pente, ça glisse tout seul. C’est juste que ça fait mal aux fesses parce qu’on sent bien le sol, mais c’est tout.

Il était 10h40 quand on est remonté à la maison. Maman, elle venait de se doucher et elle était en train de préparer de la pâte à gaufres pour le dessert. On s’est vitre déshabillé et on a couru dans la cuisine pour lui offrir une boule de neige qu’elle a mise au congélateur. Papa il lui a montré les photos qu’il a prises avec son appareil photo et où on est chacun à côté de notre bonhomme et elle a dit qu’on avait l’air de s’être bien amusé. Nous on a dit oui et on a été dans la chambre pour dessiner notre mâtinée pendant que Papa il discutait avec Maman dans la cuisine pour commencer à préparer son curry au lait de coco. C’est super bon le curry au lait de coco. Papa et maman ils le mangent tellement fort que ça pourrait faire fondre de la neige, mais pour nous, Papa, il le fait plus doux et ça réchauffe bien en hiver surtout après avoir couru dans la neige.