On lave nos doudous

facebookmail

 Je sais pas jusqu’à quelle âge vous avez gardé votre doudou vous, mais nous, avec Tina, on les garde encore un peu parce qu’on les connait depuis longtemps. Tina elle a un ours qui s’appelle Victor et moi un Lapin qui s’appelle Papapalapin. Je sais pas pourquoi je l’ai appelé comme ça. C’est Papa qui m’a dit que quand j’étais petit, c’était un bruit que j’aimais faire en jouant avec mon lapin comme si c’était un avion en me le faisant tomber sur le nez et du coup, aujourd’hui, je l’appelle encore comme ça. Tina, elle l’appelle Victor, parce que son parrain, il s’appelle Victor et que Victor il est gros, poilu et il ressemble à un ours. Et c’est même pas une blague de Papa, c’est Tina qui a appelé son ours Victor parce qu’elle aime bien son parrain. Et c’est vrai qu’il est super gentil Victor. Son parrain et son doudou.

Bon le problème, c’est que nos doudous, on a plus le droit de les sortir dehors, mais dans la maison, on les traine un peu partout. Dans la cuisine, quelquefois à côté du bain, aux toilettes, devant la télévision, par terre quand on joue aux voitures, dans la voiture. Ils ont des coups de feutres un peu partout dessus. Victor il a une oreille presque arrachée et Papapalapin, il lui manque un pied, je sais pas où je l’ai mis, c’est trop bizarre. Faut dire, depuis qu’on est tout petits, il leur est arrivé plein de trucs. Mais pas que des coups de feutres, de fourchette ou des traces de ketchup, de confiture, de peanut butter ou de Marmite. Je sais pas si vous savez ce que c’est la marmite. C’est anglais et c’est trop bon, mais il y a plein de gens qui détestent ça, mais moi, j’aime et Tina aussi parce que Maman, Mamie Margareth, Grand-Papa Thibault et Papa ils adorent ça.

Papapalapin, je l’avais jeté par la fenêtre de la voiture sur la route avant d’arriver chez Mamie Margareth et Grand-Papa Thibault et heureusement on l’a retrouvé parce que sinon, je serais encore en train de pleurer. Je l’ai oublié sur la plaque de cuisine de maman une fois et sa patte qui ne manque pas a commencé à brûler, il est tombé dans les toilettes et même que j’ai tiré la chasse et que ça a bouché les toilettes qui a fait déborder de l’eau partout jusque chez la voisine du dessous et il s’est perdu dans la mer aussi une fois quand on faisait du pédalo avec Papa et souvent le chat de notre gardienne, il joue avec quand il est à la maison.

Victor, lui, on a essayé de lui faire faire du saut à l’élastique depuis notre balcon avec la corde à sauter de Tina, mais la corde a pas tenu et un monsieur a failli prendre Victor et la corde sur la figure et Papa se souvient encore de la discussion avec le monsieur. Une fois on l’a oublié à la plage et heureusement il a pas été emporté par la mer. Quand elle était petite, Tina voulait jamais le lâcher et il a été plusieurs fois avec elle sous la douche et une fois, à la campagne, un cheval a essayé de le manger. Ha oui et lui, il a eu de la chance, il a accompagné Tina faire du parapente pendant nos vacances à la montagne parce que Tina, elle était assez grande, mais elle avait besoin de lui quand même pour être rassurée.

Mais ils sont encore vivants heureusement parce que sinon ils nous manqueraient beaucoup, je crois. C’est vrai que comme on les traine partout Victor et Papapalapin ben très vite, ils deviennent tout sales et c’est encore pire quand on prend le bain avec eux parce qu’ils ressortent avec tout plein d’eau dedans et si on oublie de les faire sécher, ils sentent encore plus mauvais et il faut les relaver pour qu’ils sentent plus.

Alors, nous cette fois-ci. On s’est dit qu’au lieu de leur faire prendre un bain. On allait les laver vraiment comme il fait les laver. C’est à dire dans la machine à laver. Pas celle pour la vaisselle parce que ce sont pas des assiettes Victor et Papapalapin mais dans la machine à laver là où on met nos chaussettes, même que quelquefois, elles disparaissent dedans. En plus, on a vu maman faire et c’est super simple. Il suffit de mettre les doudous dedans. Ensuite on met des pastilles et du liquide pour que ce soit tout souple et tout doux et je sais plus comment ça s’appelle, mais il y a un ourson dessus. Ensuite, il suffit de tourner des boutons et d’appuyer longtemps sur un bouton et c’est parti ça lave. Quand c’est fini, il faut sortir les doudous et les faire sécher en les pendant par les oreilles, mais pas trop fort parce que celles de Victor elle tiennent pas trop vu que Tina elle passe son temps à les mâcher.

  • On Lave Nos Doudous

.

.

.

.

On a profité que maman elle soit à la cuisine pour lui faire une surprise et laver les doudous en même temps que le linge. Mais on sait qu’il faut mettre une petite serviette dedans pour pas que la couleur elle se détache des vêtements et elle aille sur un autre vêtement. Une fois, Papa, il avait oublié une chaussette rouge dans son jean blanc et Maman, comme elle utilisait pas encore les serviettes pour la couleur, elle a lancé la machine avec tous les t-shirts et les affaires blanches de tout le monde et aujourd’hui on a beaucoup d’affaires roses à la maison, ce qui est le plus drôle, c’est le jean blanc de Papa, il a qu’une jambe qui est rouge tout en bas sur le pied et ça devient tout rose vers le milieu du genou avant de faire comme des petites tâches de jaguar partout ailleurs.

Alors, comme on veut pas de doudous arc-en-ciel avec Tina, on a bien rempli la machine pour pas avoir a en faire trop, on a mis 5 serviettes pour être sur qu’il y ait pas de problème et on a mis 3 pastilles pour êtres surs que les doudous ils soient propres et la moitié de la bouteille de liquide pour que ce soit doux et souple dans le petit compartiment où il faut le mettre. On a tourné les boutons pour que l’eau elle soit pas trop chaude et on a demandé un séchage pas trop long et puis on a lancé la machine et on est allé jouer dans notre chambre.

Ce qu’il y a de bien c’est que notre chambre, elle est pas loin de la salle de bains où il y a la machine à laver et comme ça, on pouvait entendre si la machine tournait bien et on pouvait aller vérifier si les affaires se lavaient bien aussi. Là, quand on est arrivé dans la salle de bains devant la machine, Gribouille, le chat de notre voisine, qui s’entend super bien avec Wasabi, notre chat à nous, il était en train de regarder les doudous tourner et c’était très dur de les voir parce qu’il y avait beaucoup de mousse dans la machine, mais on les voyait bien tourner super vite au milieu des chaussettes, de la parka et des jeans de papa. Il tournaient comme dans les montagnes russes à la fête foraine. Ils avaient la tête en bas, puis en haut, puis en bas. On aurait dit qu’ils faisaient comme le hamster qu’on a eu avec Tina, mais qui a fini par avoir peur de nous parce qu’on le faisait tourner trop vite dans sa roue et qu’on a ramené à l’animalerie. J’aime même dit à Tina qu’il y en avait beaucoup et que la machine elle bougeait plus que d’habitude et elle m’a dit que c’était pas grave et qu’elle avait eu une super idée.

Et c’est vrai que l’idée de Tina elle était géniale. Comme la machine, elle bougeait beaucoup, on a eu l’idée de monter dessus. Et dès qu’on a posé les fesses dessus elle a bougé encore plus et on a décidé de se mettre debout pour essayer de pas tomber. On a même mis des coussins du canapé et de nos lits et de celui de papa et maman partout autour pour pas se faire mal si on tombait. On rigolait très très fort, mais la machine a commencé à faire beaucoup de bruit. Un peu comme le métro quand il passe dans la rue près de chez nous et tout d’un coup, on entendu crier. Maman est arrivée et la machine s’est ouverte et là, ça a été terrible.

Il y a eu de l’eau partout qui est sortie d’un coup de la machine et plein de bulles jusqu’au plafond. Les vêtements, ils sont sortis les uns après les autres comme des fusées et Papapalapin, il est sorti d’un coup et il a foncé jusque dans le couloir en laissant une grosse trainée d’eau sur le parquet et on sait pas où il est passé. On l’a cherché partout après. Maman, elle s’est mise à hurler quand elle vu une chaussette lui passer juste à côté du nez et se coller plaf, sur le mur pour descendre ensuite tout doucement comme une limace tout le long du mur jusqu’au carrelage et quand Victor il a sauté jusqu’au plafond pour rebondir et tomber pile dans le panier de linge sale. S’il avait voulu le faire exprès Victor , il aurait pas aussi bien que ça.

Maman, elle est vite partie couper l’électricité de la salle de bain dans l’entrée, puis elle est revenue dans l’entrée pour nous demander ce qu’on avait fait et si on était devenus complètement fous. Nous on lui a dit que non et qu’on voulait l’aider à faire le linge et laver nos doudous parce qu’ils sentaient mauvais et on lui a demandé pardon. Mais Maman, elle était vraiment en colère et elle nous a donné des serpillères et nous a dit de tout nettoyer et qu’elle viendrait voir ensuite si c’était propre et qu’ensuite on irait dans notre chambre jusqu’au repas ce soir et que c’était pas la peine de compter sur les crêpes qu’elle était en train de faire. Qu’elle était vraiment très fâchée.

Quand on est arrivés au dîné, Papa aussi était très en colère. Il nous a dit qu’on avait fait beaucoup de peine à Maman, mais que surtout, on lui avait fait très peur. Il nous a demandé de demander pardon à Maman et c’est ce qu’on a fait. Sauf que Maman, elle s’est mise à rigoler comme une folle. On a cru qu’elle se moquait de nous, mais elle nous a dit qu’elle était plus fâchée et qu’elle venait de retrouver Papapalapin. Il était juste derrière le pot de glace à la vanille dans le congélateur dans lequel elle était en train de chercher de la viande et qu’elle avait laissé ouvert en entendant des gros bruits dans la salle de bain. J’étais bien content de le retrouver mon doudou, mais je crois que c’est la première fois et la dernière fois que le l’ai mis à décongeler après l’avoir lavé.

 

1 Comment

  1. Conan Michelle · 21 octobre 2014

    Trop drôle les doudous dans la machine a laver….beaucoup d’inspiration Aldrick …Michelle Conan