Le Calendrier de l’Avent – A la poursuite du Père Noël

facebookmail
Pour le mois de décembre, en plus de nos livres, on a décidé de refaire un calendrier de l’Avent sur notre recherche du Père Noël… En plus, vous pourrez assembler tous les dessins à la fin pour faire un super grand dessin ! C’est pas trop bien ?
Bon… On vous raconte ?
 
1er décembre :

Ce matin, quand on s’est levés, on s’est dit, whaou c’est le premier jour du mois de décembre déjà ! C’est fou comme le temps il passe vite parce qu’on avait l’impression que le mois de novembre où on a fêté l’anniversaire de Maman en lui offrant une jolie bague avec Papa c’était hier.
 
Bon, le seul souci, c’est qu’il a pensé, Papa, que c’était une bonne idée de cacher la bague dans une part de cheesecake qui est le gâteau préféré de Maman. Mais le cheesecake, ça a rien a voir avec une galette des rois et on a été obligé de le manger pour être sur que personne avait avalé la bague même si elle était un peu grosse et qu’une bague, c’est un peu comme une noix de cajou, c’est difficile de l’avaler sans s’en rendre compte.
 
N’empêche que Maman, elle a trop de la chance parce qu’elle a toujours un cadeau le mois de novembre et un autre pour Noël quelques jours après. Nous c’est pas qu’on attend Noël juste pour les cadeaux, mais bon, c’est sympa quand même les cadeaux. C’est pour ça que nous on s’est demandé comment il pouvait faire le Père Noël pour les apporter les cadeaux.
2 décembre :

La première personne à qui on a demandé, c’est Papa parce que Maman, elle nous a dit qu’elle savait, mais qu’elle nous dirait pas tout parce que sinon, c’est pas marrant. Elle nous a dit que quand on est Papa ou Maman, le père Noël il sait qu’on a eu un bébé et il nous envoie une carte super secrète avec le moyen de le contacter, on dit le cadeau qu’on veut et il s’occupe de tout.

N’empêche qu’il parait que chez le Père Noël, c’est super bien organisé : Il y a un service pour les tout petits et un service pour les plus grands pour pas se mélanger les cadeaux. Comme ça, les plus grands comme nous, ils reçoivent pas des trucs pour les tout petits comme des téléphones pour apprendre à compter ou des vaches qui font meuh quand on appuie dessus et qui font crier Papa et Maman quand on fait faire meuh à la vache depuis une demi-heure et les plus petits, ils reçoivent pas des puzzles de 1500 pièces parce que déjà ils vont en manger la moitié et bon, c’est un peu dur et à mâcher et à faire un puzzle à cet âge-là.

Mais la livraison, c’est super, super secret. C’est pour ça qu’on a été voir Papa, parce que Papa, les secrets, il sait pas trop les garder.

 

3 décembre :

Papa, quand on lui a demandé pour le Père Noël, il nous a dit déjà qu’il allait pas nous montrer sa carte spéciale parce qu’il avait pas le droit et que Maman, elle en avait trop dit déjà. Il nous a dit que le plus simple, c’était qu’il nous explique que, déjà, le Père Noël, il n’y en avait pas qu’un seul, mais des milliers… Il y a des Pères Noël de secours qui deviennent des Pères Noël juste pour Noël et se déguisent le reste de l’année et des copies que le Père Noël il utilise juste une fois.

Et quand Noël arrive, le Père Noël, il se met sous un appareil photo qui est branché à une sorte d’antenne et ça fait comme une photocopieuse, qui fait plein de copies de lui pour où il a besoin parce que c’est pas super, super pratique pour un petit bonhomme avec un gros ventre d’être partout à la fois. Et à la fin, après Noël, quand tous les cadeaux ont été livrés, toutes les copies, elles disparaissaient et les autres Pères Noël de secours, ils reprennent leur déguisement. C’est pour ça que des Pères Noël, on en voyait plus le reste de l’année.

Nous on fait « géniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalll !!!!! » mais comment ils font pour les livrer les cadeaux ? Et Papa nous a dit que chacun avait sa technique, que comme ils étaient tous différents et que les maisons étaient toutes différentes, dans tous les pays différents, on pouvait pas parler d’une seule technique, mais de milliers, de millions de techniques et on a fait « Whaoooooooooo » et on lui a demandé si il en connaissait des techniques et il a dit oui, mais qu’il fallait pas les répéter parce que c’était un secret…

4 décembre :

Papa, il nous a expliqué qu’au Canada, par exemple, on lui a raconté qu’il y a un Père Noël canadien, c’est normal, on est au Canada, qui aime beaucoup le sirop d’érable. Le sirop d’érable, c’est du sirop très collant qu’on mange avec les pancakes qui sont comme des petites crêpes plus épaisses et qu’on fait avec la sève des arbres. Le sirop d’érable hein, pas les pancakes.

Alors, il s’est fait un super truc, c’est qu’il fait comme Spiderman sauf qu’à la place des toiles d’araignée, il lance des grands fils de sirop d’érable qui collent partout dans les arbres et ça lui permet de sauter d’immeuble en immeuble ou de branche en branche quand les gens habitent dans la forêt et comme ça il se déplace vachement vite.

Même que pour rentrer les cadeaux chez les gens. Soit il descend dans la cheminée avec un fil de sirop d’érable accroché par les pieds comme pour du saut à l’élastique, soit, si il y a un feu dans cheminée ou si la cheminée est trop étroite, il accroche le fil au cadeau et il fait se balancer le cadeau pour l’envoyer juste sous le sapin. Mais il faut bien viser.

 

5 décembre :

Nous on a regardé Papa et on a dit qu’on y croyait pas tellement à ses histoires de sirop d’érable parce que c’est quand même un peu dangereux de se déplacer comme Spiderman uniquement avec du sirop et que le sirop c’est super mou, mais Papa nous a dit qu’avec le froid, le sirop d’érable il gèle et il devient tout dur et c’est super résistant le sirop d’érable et nous a fait mouais…

Alors, il nous a dit que si on le croyait pas, on n’avait qu’à pas lui demander. Que lui quand il était petit, il avait peut-être âs vu le Père Noël du canada mais qu’il avait vu avec ses yeux à lui le Père Noël de là où il habitait en Asie. Et que c’est le Papa de son copain d’enfance qui était canadien, qui lui a expliqué le coup du sirop d’érable. Et que, en plus, il s’était beaucoup renseigné sur les techniques de Père Noël après en avoir vu un en Asie juste avant Noël.

Il a dit que là bas, en fait, les Pères Noël, il se déguisent en éléphants toute l’année et à la période de Noël, ils redeviennent des Pères Noël et que c’était pour ça qu’on ne voyait jamais d’éléphant avec un costume de Père Noël en Birmanie ou au Laos, là où Papa a habité quand il était petit.

 

 6 décembre :

Mais même si les Pères Noël ils sont plus des éléphants, ils ont gardé la mémoire des éléphants et ils savent super bien où est chaque maison et chaque enfant et quel cadeau il veut et quel cadeau il faut lui apporter et ça c’est quand même vachement pratique parce qu’ils ont pas besoin d’avoir de liste à la main.

Et en plus de garder la mémoire, ils gardent aussi le souffle des éléphants et c’est avec ça qu’ils livrent les cadeaux. Ils se mettent en haut d’une montagne, puis ils accrochent le cadeau au bout d’une grande sarbacane et ils soufflent d’un coup très fort en visant la fenêtre de la maison où il faut mettre le cadeau et hop ! Le cadeau est livré.

Bon, c’est sur il faut pas se tromper (hahaha tromper, trompe, éléphant hahaha) et bien souffler avec la bonne force, mais ils ont de l’entrainement à force d’être des éléphants toute l’année.

Papa s’en est rendu compte de tout ça parce qu’il avait déposé des cacahuètes sur la terrasse de sa maison pour le Père Noël et le lendemain de Noël, elles étaient plus là. Et comme les éléphants, ça aime les cacahuètes, c’est la seule explication possible.

7 décembre :

On a dit à Papa que les cacahuètes, il y a pas que les éléphants qui en mangent, il y a aussi les perroquets et les oiseaux, ou même les chiens quelquefois, ou même un singe, ça arrive, surtout en Birmanie, mais Papa il a dit que c’était forcément un Père Noël éléphant parce qu’il avait mis une pancarte au-dessus des cacahuètes qui disait « Pour le père Noël éléphant pas pour les oiseaux ou les singes ».

Alors on lui a dit, ok, c’est vrai que comme ça, il y a des chances que ce soit un Père Noël éléphant parce que les animaux, ils sont sympas, ils vont pas aller piquer les cacahuètes du Père Noël parce qu’il a besoin de force pour sa tournée.

Ensuite, on y a pensé, et on a demandé à comment il était le Père Noël dans les îles, au Vanuatu, où il a habité Papa aussi quand il était petit parce que le Papa de Papa, il voyageait beaucoup. Et il nous a dit que là-bas, c’était super spécial parce que le Père Noël, il a pas de costume de Père Noël parce qu’il fait trop chaud et il se déplace en pirogue toute rouge avec des guirlandes d’île en île. Et que c’est pas super pratique ou très discret parce qu’avec une pirogue pleine de cadeaux on est jamais super super discret.

Mais alors comment il fait on lui a demandé à Papa ?

 

8 décembre :

Papa, il a dit que c’était super simple. Que en fait quand il y avait quelqu’un qui risquait de le voir, il transformait sa pirogue en sous-marin requin comme dans la bande dessinée avec le reporter et le petit chien blanc. Bon sauf que le sous-marin du Père Noël du Vanuatu, il est pas gris et blanc mais rouge et blanc avec un gros ventre pour les cadeaux.

Mais c’est pas du tout discret un requin tout rouge on a dit à Papa et il nous a dit que le but, c’était pas d’être discret mais de bien se cacher sous l’eau pour pas que les autres le voient. Même si bon, c’est vrai qu’il est pas toujours discret et que le Père Noël, là-bas, on le prend un peu pour un dingo qui est pas un chien australien (le dingo c’est un chien australien, ça prononce Dine-go), mais un monsieur un peu foufou.

Puis Papa, il nous a dit qu’une fois qu’il arrivait sur une île, il faisait encore se transformer sa pirogue sous-marin…

 

9 décembre :

 

Forcément, on a demandé à Papa en quoi elle se transformait sa pirogue et il a dit en crabe.

On a fait « whaouuuu » mais bon, c’est parce qu’en fait, Papa, il nous a déjà montré ce que c’est qu’un crabe dans le pacifique, il est plus gros qu’ailleurs et il a des énormes pinces. Et le sous-marin-pirogue-crabe du Père Noël il est encore plus gros et il se sert de ses pinces pour creuser des tunnels et sortir au pied des maisons pour lancer les cadeaux dans les maisons ou les déposer au pied du cocotier quand ils sont fragiles parce qu’il y a pas beaucoup, beaucoup de sapins dans le pacifique. Sauf des grands pins ou des Filao qui ressemblent à des sapins mais avec des branches plus fines.

Mais, comment il fait le Père Noël pour savoir à quel moment sortir ? Et Papa nous a dit qu’il envoyait des plus petits crabes de cocotier pour le guider et qu’en plus il avait une sorte de périscope sur son crabe et on a fait géniaaaaaal et on lui a demandé si lui aussi il l’avait vu et Papa a dit jamais mais que tout le monde surveille beaucoup quand on voit une pirogue rouge et qu’on dit beaucoup bonjour au monsieur ou à la dame qui la conduit parce que c’est peut-être la dame Noël ou le Père Noël.

Puis Maman nous a appelés à table…

 10 décembre :

Papa il était pas là, mais Maman, pour le déjeuner, elle avait fait des sushis végétariens en remplaçant le poisson par pleins de légumes et qui étaient super bons et on les a mangés sur le comptoir de la cuisine. C’est vrai que ça change beaucoup de ceux avec du poisson mais, Maman, elle essaie de nous faire manger végétarien au moins un repas sur deux. Pas parce qu’elle est végétarienne hein mais parce que c’est meilleur pour la santé à ce qu’il parait.

Nous on s’est dit avec Tina que si manger végétarien, ça empêchait pas manger du peanut butter et des bonbons et du bon pain et tout ça et que ça voulait dire pas manger de viande de temps en temps, c’était pas très grave et au contraire, c’est vrai que depuis qu’on fait ça, on a encore plus d’énergie et je crois que Maman, elle s’y attendait pas trop.

Mais bon, du coup, on a demandé à Maman s’ils savaient pour le Père Noël au Japon et là c’est Maman qui nous a raconté. Elle nous a dit que les Japonais, en fait, ils étaient tellement modernes que le Père Noël il avait bricolé pour eux un système de robot Père Noël.

Nous, on a tout de suite imaginé un énorme robot mais non en fait, c’était encore mieux que ça…

 

 11 décembre :

Le robot Père Noël du Japon c’est tout plein de petits robots qui foncent dans les rues des villes au Japon le soir de Noël, qui grimpent au mur des immeubles en portant les cadeaux sur le dos mais comme il y a déjà plein de trucs étranges partout, surtout dans les grandes villes, les gens, ils font même plus attention aux Pères Noël robots même si ça leur fait plaisir de les voir passer.

Et c’est comme ça que le Père Noël, il a juste à lancer un programme depuis son téléphone portable avec toutes les adresses des enfants et les milliers de Pères Noël, ils vont déposer leurs cadeaux sous les sapins de japonais qui fêtent Noël. Mais ce qui est trop mignon, c’est que, là bas, c’est aussi la fête des amoureux et quand on est amoureux de quelqu’un il faut lui dire à Noël et avec Tina on a trouvé ça trop mignon parce que Noël, c’est vrai que c’est pas que les cadeaux même si c’est sympa mais c’est aussi être avec les gens qu’on aime.

Mais on a demandé d’ailleurs, depuis combien de temps il existait le Père Noël ? et Maman a fait houlààààà et quand elle fait Houlààààà Maman, c’est que la réponse elle est très longue…

 

 12 décembre :

Elle nous a dit que le Père Noël, il avait toujours existé en fait, mais qu’avant, déjà il y avait pas grand monde et les enfants ils allaient pas trop à l’école surtout quand ils travaillaient dans les champs. C’était souvent des enfants un peu riches qui allaient à l’école à l’église ou un truc comme ça. Et que, bon, le Père Noël, parfois, on le prenait, un peu comme dans Le Pacifique, pour un monsieur un peu dingo. Mais, le Père Noël il s’en fichait lui parce sa passion à lui, c’était d’offrir des cadeaux aux enfants. Un point c’est tout.

Par exemple, au moyen-âge, les chevaliers et tout ça, parfois, comme ils avaient peur de se faire envahir et qu’ils avaient plus de muscles que de cerveau, et qu’ils avaient peur des sorcières, quand ils voyaient un tout petit monsieur avec un gros ventre, habillé en rouge et un panier dans le dos qui venait pour leur offrir des cadeaux à eux et à leurs enfants dans un truc volant tiré par des rênes, ils se méfiaient un peu.

Il parait que le Père Noël même si il essayait de donner des cadeaux aux gardes, il manquait à chaque fois de prendre des coups d’épée et que c’est comme ça qu’il est devenu super rapide.

Mais, on a demandé… Et la carte du Père Noël ?

 

 13 décembre :

Maman, elle a répondu qu’à l’époque, la carte du Père Noël qui était donnée aux parents pour l’appeler tout ça, ça existait pas parce que le téléphone il avait pas été inventé. Et c’est sûr qu’à l’époque, il fallait trouver autre chose.

C’est comme ça que le Père Noël a inventé le parchemin-pigeon.

C’est exactement comme l’histoire de la carte et du téléphone. La carte arrivait par pigeon et le pigeon faisait des voyages avec la carte et la liste des cadeaux, c’était une sorte de téléphone sans fil mais à plumes en fait. Bon, sauf que là, les pigeons, les gens au moyen-âge, quand ils avaient faim, il les faisaient rôtir avec le parchemin parce qu’ils avaient pas toujours beaucoup à manger.

Ensuite, le Père Noël, c’est certain que chez lui, il avait tout plein de pigeons partout dans sa maison à la période de Noël qui venaient de partout sur la planète. Il y avait des pigeons chinois, des pigeons africains, des pigeons indiens d’Inde ceux avec des turbans et indiens des USA avec des plumes (des plumes d’aigle, pas de pigeons) parce que le Père Noël, forcément, il a découvert l’Amérique avant tout le monde. Il y avait aussi des pigeons du Pérou et des pigeons du Japon…

Il y en avait partout partout et ils avaient beaucoup de travail à Noël surtout que parfois, ils devaient aider à transporter les cadeaux les plus légers pour donner un coup de main au Père Noël, mais même les plus légers, ils étaient quand même drôlement costauds les pigeons.

 

 14 décembre :

Parce qu’il faut dire que les enfants, au moyen-âge, ils jouaient pas trop aux jeux vidéos ou d’autres jouets en plastique, mais plus avec des petits chevaux ou des chevaliers en bois, des dés, des cartes ou des poupées, des petites figurines ou des mini dînettes, des maquettes de château ou un manche à balai avec une tête de cheval dessus.

Parfois, les petits garçons de chevaliers et les petites filles parfois aussi, ils recevaient des petites armures à leur taille ou alors des armures pour mettre sur leurs doudous. Le Père Noël, il leur apportait des armes comme des boules avec des piques et des épées comme celle des chevaliers sauf que bon, ils étaient pas fous les parents, elles étaient en bois les épées et les armes et même les piques sur les boules, elles faisaient pas mal.

Comme ça, ils pouvaient apprendre à se battre sans se faire mal pour être prêts à apprendre à se battre pour se faire mal pendant la guerre parce que à l’époque, il y avait la guerre partout, pas comme chez nous aujourd’hui et comme chez les hommes des cavernes aussi.

Parce que Père Noël il donnait aussi des cadeaux aux hommes des cavernes ? on lui a demandé à Maman…

 

 15 décembre :

Et elle nous a dit que oui, bien sûr !

Chez les hommes des cavernes, le Père Noël il avait encore plus de travail parce qu’il y avait pas beaucoup de personnes sur la terre et en plus elles habitaient pas toutes au même endroit. Et là, il fallait s’y prendre super vachement à l’avance pour bien repérer tout le monde et les âges des enfants et ce qu’ils voulaient.

C’est comme ça que le Père Noël, ben ça arrivait qu’il se trompe de caverne, parce que les gens habitaient pas dans des maisons, sinon on les aurait pas appelés des hommes des cavernes, mais des hommes des maisons. Et parfois dans les cavernes, ils tombaient sur des ours, ou des jaguars ou des tigres à dents de sabre, qui sont comme des tigres avec des super grandes dents blanches et coupantes comme des couteaux céramique.

Alors, forcément, fallait toujours rentrer tout doucement dans les cavernes pour pas réveiller les animaux surtout les ours qui sont un peu ronchons quand on les réveille quand ils hibernent. Il y avait quand même un truc, c’est que quand on voyait un dessin sur le devant de la grotte,  normalement, il y avait des chances qu’il y ait des gens dedans sauf si c’était un ours qui savait dessiner, mais c’était encore plus rare qu’aujourd’hui.

Mais parfois, le Père Noël il rentrait dans la grotte et manque de bol, il se retrouvait coincé parce qu’un ours rentrait ensuite dedans pour hiberner. Et là, il devait être super silencieux pour pas le réveiller.

 16 décembre :

Et une fois que le Père Noël avait trouvé la bonne grotte, il fallait pas compter sur la cheminée parce qu’il y en avait pas du tout dans les cavernes ou alors, c’était juste un trou et, en plus, il y avait pas de sapin du tout parce les sapins, les hommes des cavernes, il les laissaient dans la forêt tranquillement parce que les guirlandes faites avec des boyaux de mammouth, déjà, c’était pas hyper joli mais en plus, ça sentait pas très bon et ils préféraient en faire des soupes ou des brochettes que d’en faire des guirlandes.

Alors, le Père Noël, il avait trouvé une technique super. Il avait enroulé des tentacules de pieuvre autour de ses mains, ses genoux et ses pieds et il se servait des ventouses pour s’accrocher aux murs de la caverne pour pas qu’on le voit.

Et le seul truc qui pouvait réveiller les hommes des cavernes, c’est que à chaque fois que le Père Noël, il décollait les ventouses, ça faisait Plop, Plop, Plop tout doucement, mais l’odeur du poulpe elle était pas assez forte parce que tout le monde sentait déjà super mauvais.

Et le Père Noël, comme ça il déposait le cadeau tout près de l’homme ou de l’enfant des cavernes et il avait son cadeau de Noël.

 

 17 décembre :

Mais sinon, les dinosaures aussi ils avaient des cadeaux du Père Noël ? on a demandé à Maman

Et là Maman, elle a dit qu’elle en savait rien du tout parce qu’elle voyait pas tellement quel genre de cadeaux ils pouvaient demander les dinosaures, surtout que c’était des animaux et que les animaux, c’est pas tellement habitué à se faire des cadeaux, même dans la même famille. Et que non, le Père Noël il devait pas encore exister à l’époque.

Et là, on s’est dit un truc !!! Que si ça se trouve, peut-être que c’est son traineau, d’ailleurs, la grosse météorite qui a fait disparaitre tous les dinosaures. Peut-être qu’en fait, depuis qu’il a eu son accident de traineau, il essaie de se faire pardonner en faisant des cadeaux à tout le monde et que depuis tout ce temps, il s’est habitué à habiter sur la terre.

Maman, elle avait jamais pensé à ça, mais que c’était une super explication pour offrir des cadeaux à tout le monde et pour rendre service à tout le monde en livrant d’autres cadeaux et tout ça et que depuis, son système pour les cadeaux, il est hyper bien organisé. Il est vraiment chouette le Père Noël.

 

 18 décembre :

N’empêche, oui, c’est vrai que c’est pas super logique que le Père Noël, il ait offert des cadeaux aux dinosaures parce que sinon, il devrait en offrir à tous les animaux aujourd’hui. Et comme les animaux ils peuvent pas écrire avec leurs pattes, ben c’est ni facile pour les cartes et le téléphone, ni au moyen-âge pour les pigeons-parchemin ni à l’époque des hommes des cavernes où, de toute façon, ils savaient pas encore écrire, les hommes, pas les animaux.

En plus, qu’est ce qu’on peut offrir à un animal ? A un chat ou à un chien, c’est facile, mais à un pingouin ? On peut pas lui offrir une écharpe parce qu’il a déjà chaud avec ses plumes, des gants, il a pas de mains et même si on lui offrait des skis ou une luge pour aller plus vite sur la banquise, comment il ferait pour avancer ? Il en aurait vite trop assez.

C’est comme un lion, on pourrait lui offrir un arc pour chasser les gazelles, mais il aura du mal à attraper les flèches dans sa boite à flèches sur le dos et ça pourrait l’énerver et il faut pas énerver les lions, c’est bien connu. Non franchement, offrir des cadeaux de Noël aux animaux c’est pas facile et le Père Noël il doit être hyper intelligent pour l’avoir compris tout de suite.

  19 décembre :

Maman, elle a rigolé, elle a dit que oui, c’est certain que c’était mieux quand c’est nous qui choisissons un cadeau pour le chat. Puis elle a demandé si on avait bien mangé, on a dit oui et elle a dit qu’on allait faire la crèche de Noël cette après-midi parce que ce qui est génial, c’est que chez nous, on n’a pas une crèche de Noël qu’on garde et qu’on ressort chaque année, mais une crèche de Noël qu’on refait chaque année. Je vous explique.

En fait, comme Maman elle dessine super bien, elle dessine tous les personnages de la crèche et elle s’amuse à les imprimer, mais dans plein de tailles différentes, un petit Joseph une très grande Marie et un super-grand petit Jésus.

Ensuite il a certains personnages qu’on colle sur du carton, d’autres qu’on colle autour d’une bouteille de lait, pour le bœuf, parce qu’il ressemble à une vache, mais donne pas de lait, d’autres personnages qu’on laisse juste découpés comme ça. Mais du coup, c’est vraiment notre crèche à nous tous seuls dans notre famille et il y en a aucune autre et c’est jamais la même parce que Maman, elle redessine les personnages chaque année.

C’est comme ça depuis qu’on est nés et Maman, elle nous a dit que dans son bureau, elle a même gardé toutes les crèches depuis qu’on est tous petits, comme ça, on pourra les ressortir quand on sera grands. Elle a toujours des idées géniales Maman. Et Papa aussi, je sais pas comment ils font.

Et c’est en discutant comme ça que Maman nous a raconté que le Père Noël, il a vraiment un pays où il habite aujourd’hui et qui s’appelle la Finlande…

 20 décembre :

Je sais pas trop si vous savez où c’est la Finlande au fait, mais c’est au tout au nord de l’Europe. C’est un pays tout beau et tout long, où il y a un cousin de Papa qui habite mais bon, c’est pas du tout lui le Père Noël.

Le Père Noël, lui, il habite au-dessus de ce qu’on appelle le cercle polaire que les gens ils ont dessiné sur une carte et quand on a pied avant, il fait froid, quand on a un pied après il fait froid donc ça change rien mais il y a une ligne quand même pour montrer sur la carte à partir de où il fait froid mais aussi à partir de où il fait jour super longtemps en été et nuit très longtemps en hiver. C’est bizarre la terre des fois.

Et l’usine et la maison, du Père Noël, il parait qu’elles sont là, sous une montagne secrète qui s’appelle Korvatunturi. Quand on appelle avec la carte de téléphone du Père Noël, ça arrive là, quand les pigeons parchemins arrivaient, c’était là, et heureusement qu’on a inventé le téléphone parce que les pigeons, ils avaient un peu froid aux ailes à force.

Même que Korvatunturi, ça veut dire La Colline de l’Oreille. On l’appelle comme ça, parce le Père Noël, il y a installé un super radar qui entend tout ce que disent les enfants et s’ils font ou si ils disent des bêtises et si on a pas répondu gentiment à ses parents dans l’année. C’est fou ça, vous imaginez si un système comme ça, ça existait pour les grands, un truc qui écouteraient tous les trucs de tous les adultes sur la terre… Il en écouterai des bêtises le Père Noël.

21 décembre :

N’empêche que, dans l’usine du Père Noël, il y a tout plein de lutins qui travaillent pour préparer les cadeaux Noël des enfants du monde entier. Ils ont trouvé un système génial pour s’y retrouver parce qu’il y en beaucoup d’enfants sur la terre et si on devait faire un classement par lettres, on s’y retrouverait jamais.

Alors, les lutins, ils ont un ordinateur géant, qui est relié à des grandes, grandes, grandes boites sur lesquelles il y a le drapeau du pays. Et chaque étage de la boite est divisée par ville puis par quartier puis par maison et classé du nord du pays au sud du pays puisque le Père Noël il descend du nord de la terre.

Et vous savez, il y en a des cadeaux avec tous les enfants sur la terre alors les lutins, ils font pas tout à la main. Ils ont des tablettes portables, des chariots élévateur comme sur les ports avec les bateaux, des grues et tout plein de machines pour les aider. Mais personne les a jamais vu en vrai, alors c’est pas facile d’imaginer à quoi ils ressemblent.

Mais alors, ça veut dire que les enfants en Finlande, ce sont les premiers à avoir des cadeaux on a demandé à Maman ?

 

22 décembre :

Maman, elle a dit que non, parce que ce serait pas juste pour les autres enfants. Mais par contre, que le Père Noël, il commence toujours ses cadeaux par les îles du Pacifique parce que c’est là-bas que le soleil se lève chaque jour en premier et donc c’est là-bas où c’est Noël avant chaque endroit sur la terre. Il avait vraiment de la chance Papa quand il était petit d’habiter là bas, il avait ses cadeaux en premier dans le monde entier !

Par contre, Maman, elle nous a dit un truc super, c’est que les enfants, en Finlande, ils ont une chanson pour appeler le Père Noël et des fois, comme il habite pas loin et qu’il a un moment de libre, il vient les écouter avec ses cache-oreilles qui font chaud aux oreilles, mais empêchent pas d’entendre les chansons.

C’est une chanson qui fait (C’est Tina qui me dicte parce que parle pas trop le finlandais) Joulupukki, joulupukki, valkoparta, vanha ukki. Eikö taakka paina selkää? Käypä tänne, emme pelkää! Oothan meille vanha tuttu, puuhkalakki, karvanuttu. Tääll´ on myöskin kiltit lapset, kirkassilmät, silkohapset et c’est très, mais très, très dur à prononcer.

Mais le cousin de Papa, il nous a dit que ça voulait dire, Père Noêl, Père Noël, Barbe Blanche, vieux Grand-Père. Ta hotte ne pèse pas trop lourd sur tes épaules ? Viens, nous n’avons pas peur, viens te réchauffer près du feu avec nous, tu es toujours le bienvenu…

Enfin, on se souvient plus trop bien, c’est peut-être pas exactement ça hein ! Mais n’empêche, si ils ont de la chance les enfants de Finlande, le Père Noël il vient les voir !

Après, Maman, elle a rangé les affaires qu’on avait sorties pour faire la crèche, et elle nous a dit qu’on allait commencer à penser à préparer le repas. Elle nous a demandé, ce que, à notre avis, on allait manger au réveillon !

 

23 décembre :

Forcément, on s’en doutait un peu avec Tina. Parce que Papa et Maman, ils aiment pas trop faire des trucs trop classiques à Noël, ils ont décidé de nous faire la surprise et on va manger un repas complètement asiatique et là, on était vraiment contents parce que nos repas asiatiques de Noël, ils sont encore meilleurs que nos repas asiatiques de l’année.

Cette année on va faire, nous-mêmes, des tout petits Chả giò , en français ça s’appelle des nems, mais on préfère dire Chả giò (ça se prononce t’hia iio) des petites brochettes de poulet au sésame et des petites brioches à la vapeur, mais avec un peu de foie gras dedans pour l’apéritif.

Pour l’entrée, on va manger des beignets de crevettes japonais qui s’appellent des Tempuras et pour le repas, du riz gluant qui un riz qui est trop bon, qui colle au riz mais pas aux doigts avec du canard laqué que Maman et Papa, ils font eux-mêmes avec une sauce super bonne, mais ils gardent le secret et même si nous on le sait forcément, on va pas le répéter. Ensuite, le dessert, ce sera une surprise elle nous a dit Maman.

C’est comme ça qu’on a commencé à préparer les Chả giò, et c’est tout simple, il faut de la viande de porc hachée, des légumes, des petites nouilles transparentes et plein d’autres choses et on fait un petit paquet avec une sorte de crêpe transparente. Sauf que normalement, on les fait plus grands, mais là, comme c’est pour l’apéritif, on les a faits plus petits pour qu’on puisse les croquer d’un coup. Gloups !

 

24 décembre :

Voilà, ce soir c’est le réveillon. alors forcément, on court un peu partout parce qu’il y a plein de trucs à faire. Nous on a mis la table pour aider Maman qui après va la décorer. C’est pas très dur, il y avait seulement des bols à mettre et les baguettes mais Papa, il m’a crié dessus, déjà parce que lui et Maman, ils étaient un peu stressés avec toute sa soirée du réveillon qui est faite pour se détendre, mais aussi parce que je transportais tous les bols en même temps et  les baguettes dans ma bouche et que c’est sale et en plus, si je tombe, je peux me faire très mal.

Ensuite, il y avait aussi les trucs et les machins à cuire, l’apéritif à préparer, puis l’arrivée de nos invités parce que cette année, c’est nous qui faisons venir tout le monde à la maison.

Il y a Mamie Margareth et Grand-Papa Thibault qui sont arrivés de chez eux en train parce que pour une fois, on est pas descendu les voir et ils voulaient monter parce que Grand-Papa Thibault, même si il voit plus grand chose et qu’il entend plus grand chose, il est aussi venu chez nous parce qu’il y a un truc super auquel il est invité parce ce  que quand il a fait la guerre quand il était jeune, il a sauvé beaucoup de gens et c’est un peu un héros et on va lui donner une médaille, mais ça l’énerve un peu tout ça et il aime pas qu’on dise que c’est un héros.

Il y a aussi la sœur de Maman, qui s’appelle Jenny qui travaille au Canada et qui est arrivée hier soir tard et les parents de Papa, qui eux, vont arriver dans une heure parce que leur avion qui revient de l’étranger, là où ils habitent, là où Papa il a grandi dans le Pacifique, il a eu un problème à Bangkok en Thaïlande et ils ont atterri que ce matin .

Mais bon, même si on en parle pas souvent parce qu’ils habitent loin, on les voit très souvent par Skype qui est une sorte de téléphone avec une caméra sur internet où ils nous font des coucous depuis chez eux au bord de leur piscine et il faudra aller les voir un jour.

Mais bon, tant qu’ils sont là pour le dîner, c’est super, parce qu’on les aime fort les parents de Papa, ils sont encore plus foufous que lui des fois.

25 décembre :

Ben dis donc…

On a surveillé hier soir, mais on a essayé de surveiller même super tard, même en s’endormant près du sapin, mais le Père Noël il est passé et on s’est rendu compte de rien du tout !! On a à peine fermés les yeux hier soir et on les a ouverts très tôt ce matin et tous les cadeaux, ils étaient sous le sapin et on a rien vu du tout. Qu’est-ce qu’il est rapide le Père Noël ! Bon en même temps, c’est mieux pour lui parce que sinon, tout le monde le verrait.

Avec Tina, alors que tout le monde dormait encore, on a glissé une tête en dehors de la chambre pour voir si tout le monde dormait, puis on a avancé et glissé la tête jusque dans la cuisine et on a vu Maman et Papa qui préparaient le petit déjeuner, mais on a pas fait de bruit pour pas les déranger, mais surtout, on a glissé la tête jusque dans le salon et c’est là qu’on a vu tous les cadeaux sous le sapin et que le Père Noël était passé.

Alors, comme il était tôt, on est vite, vite retourné dans notre chambre en se cognant dans Papa qui nous avait repérés depuis la cuisine. Ils nous a demandé ce qu’on faisait, on lui a dit rien du tout, Maman qui est arrivée juste après nous a dit qu’elle nous croyait pas, on lui a dit que si, on faisait rien du tout, qu’on regardait juste les cadeaux, peut-être… un peu… beaucoup ? Papa il a rigolé très fort.

Puis c’est à ce moment-là que tout le monde est sorti de sa cachette. Ils nous avaient fait une blague et ils avaient reculé l’heure sur notre réveil pour nous faire croire qu’il était super tôt, mais en fait il était tard comme tout et tout le monde était réveillé.

Et parce que tout le monde était réveillé, Papa, il a dit que c’était peut-être bien le moment d’ouvrir nos cadeaux… et on a tous foncé vers le sapin !

Troooppppp bieeeeennnn !!! Joyeux Noël à tous !!