Les bonbons

facebookmail

Ce matin, comme beaucoup de samedi matins, on est allés faire des courses au marché. Mais au vrai marché avec plein de marchands du marché et des vendeurs de légumes, de fruits et de fromages. Miam ! C’est trop bon le fromage ! Surtout celui du monsieur qui les vend sur le marché et qui a un fromage qui vient des Pyrénées.

Les Pyrénées, c’est les montagnes qui sont pas très loin de la maison de Mamie Margareth et Grand-Papa Thibault qui ont leur maison au bord de la mer. Et le fromage là-bas, il est super bon, parce qu’il est fort, il casse dans la bouche et il fond en même temps, et quelquefois, on le mange avec de la confiture de griottes qui sont des petites cerises. Papa, il a aussi acheté des olives, noires et violettes et vertes parce qu’il aime bien ça et on est rentrés à la maison.

Seulement, quand on a repris le chemin pour rentrer, il y avait peut-être un incendie dans la rue pour rentrer chez nous et, même si on a appris après que c’était pas trop grave et que c’était juste un monsieur qui avait oublié sa cigarette, on pouvait pas passer avec l’ambulance et les pompiers qui étaient là et on a du passer par une autre rue.

Et dans cette rue qu’on connaissait pas du tout parce qu’on y marche jamais ou pas souvent, on a découvert… un marchand de bonbons ! Oui, mais pas un marchand comme les bonbons du boulanger où il y a pas beaucoup de choix. Là c’était un magasin trop grand, avec une vitrine toute neuve et plein de lumières et plein de bonbons. Des rouges, des bleus, des verts, des oranges et quand on est passés devant, Maman elle a fait Holalala…

Généralement, quand Maman fait Holalala, c’est pas toujours super bon signe. La dernière fois qu’elle a fait holalala, c’est quand on est passé devant le magasin de mangas avec Papa et que Papa il a acheté plein de mangas et que Maman, elle était pas contente du tout parce que des mangas, il y en a déjà plein la maison et que les amis de Papa et Maman, ils sont étonnés d’en retrouver même aux toilettes.

Et la fois d’avant, c’était quand on a décidé de peindre un tableau pour l’anniversaire de Mamie Margareth et que Maman nous a dit de peindre dehors parce que la cuisine de Mamie Margareth venait d’être repeinte en blanc. Puis que, dehors le chat de la voisine, s’est pris les pattes dans le chevalet qui lui est tombé dessus et qu’il a eu super peur et qu’il s’est enfui dans la rue avec le tableau accroché autour de la tête où il a sauté sur le capot d’une voiture. Le conducteur de la voiture il a eu peur et il a freiné très fort, mais pas assez fort et il est passé au travers du mur de la maison de la voisine. Le problème c’est que c’était le mur de son poulailler et que, en tapant le mur, toutes les poules sont sorties dans la rue et le chat de la voisine est parti et il est rentré que 3 jours plus tard. Sans le tableau pour Mamie Margareth.

Alors là, quand Maman a dit holalala… on a su qu’il fallait faire attention, mais on s’est quand même arrêtés devant la vitrine de la boutique en bavant complètement comme c’était trop beau et que ça avait l’air trop bon. Même Papa, qui adore les bonbons, il s’est arrêté et Maman a été obligée de le pousser dans le dos en lui disant, avance, avance ! Mais Papa, il a dit que ce serait sympa d’aller faire un tour à l’intérieur et Maman a fait Holalala…

Quand on est entrés dans la boutique, la porte elle a fait « tiling » et il n’y avait pas beaucoup de monde. Juste un papa et sa petite fille qui venaient acheter des bonbons et nous on a commencé à regarder les différents bonbons de la boutique. Et je crois qu’avec Tina, on n’en avait jamais vu d’autant de sortes différentes.

Sur un mur, il y avait des sucettes jusqu’au plafond, des toutes grosses et des toutes petites, des au caramels, au cola, à la fraise, à la menthe, à la couleur bleue qui est trop bonne même si on sait pas trop ce que c’est. Il y avait des sucettes qui faisaient un grand rond comme une coquille d’escargot, mais plate, Maman, elle m’a dit qu’on disait une spirale et ces sucettes-là, elles étaient presque aussi grosses que ma tête.

Je sais pas moi, ce que vous préférez comme bonbons, mais moi, j’en ai trois, non quatre, non six préférés. C’est trop dur de choisir un préféré. J’aime beaucoup celui qui a une forme de petite bouteille de coca et qui pique un petit peu, celui qui a une forme de fraise et qui est tout doux, mais là ils ont sorti un nouveau parfum trop bon tout violet, mais je préfère quand même celui à la fraise tout court. Il y a les nounours pleins de couleurs et tout mous qu’on peut tirer dans tous les sens et qui sont un peu transparents.

Ensuite, il y a les petites fraises toutes dures, mais aussi toutes molles et ça elles sont vraiment, mais vraiment trop bonnes et sinon, j’aime beaucoup aussi les colliers avec des petits anneaux qu’on peut manger en gardant le collier autour du cou même que après il colle un peu au cou. Et ça fait toujours beaucoup rire Papa quand je dis ça.

Tina, ses préférés, c’est les skateulles. C’est des petits bonbons super durs qui collent beaucoup aux dents, mais c’est pas mes préférés. Elle aime aussi beaucoup les soucoupes avec de la poudre dedans qui est un peu acide mais pas trop. Ce qu’on aime beaucoup tous les deux aussi, ce sont les petits œufs au plat tout mous on peut en manger trop plein.

Puis Tina ce qu’elle adore aussi, c’est longs rubans de bonbon qui piquent super fort ! ça je crois que c’est ses préférés avant tous les autres. Même avant les crocodiles qui sont comme mes nounours de couleur, mais avec des crocodiles. Ha si !! Ce qu’on aime aussi beaucoup, c’est les nounours avec de la guimauve dedans ! Ça, c’est vraiment trop, trop super trop bon !

Et là, dans le magasin, il y avait tout ça. Partout. On savait plus du tout où regarder tellement il y en avait et même des qu’on connaissait pas du tout. Papa, il nous a montré un bonbon bleu et rose en forme de bouteille et il nous a dit que ça piquait vachement. Il y en avait des tout petits et des super grands. Il y avait aussi des bananes qu’on avait déjà vues au supermarché, mais qu’on a jamais acheté et j’espère qu’on va en prendre si on achète des bonbons et j’espère qu’on va en acheter.

Et c’est là que Papa il a regardé Maman qui lui a dit que de toute façon tu fais ce que tu veux et Papa, il comprend jamais que Maman elle lui dit qu’elle est pas d’accord et il est parti chercher un petit panier pour mettre les bonbons et il a dit qu’on devait choisir huit bonbons par couleur et 10 couleurs en tout. Comme ça, ça en fera deux par personne et on aura plein de couleurs dans le bocal à bonbon à la maison et ça fera quand même plein de bonbons, parce huit bonbons, multipliés par 10 couleurs ça fait… beaucoup beaucoup de bonbons je crois !

Mais c’est super dur quand même de choisir un bonbon par couleur. Alors, on a bien discuté avec Tina et on a décidé de prendre un nounours rouge, un crocodile rouge, une fraise molle et une fraise dure toutes les deux rouges. Ensuite on a pris une soucoupe bleue, deux bouteilles bleues parce Papa il aime bien et un ruban tout bleu parce que Maman, c’est comme Tina, elle adore ça. Et comme on a pris un ruban vert pour Tina, elle aurait quand même son ruban. Puis en vert ensuite on a pris une sucette, une espèce de petit citron piquant et une boule verte toute dure qui fait un chewing-gum quand on la mange.

Quand il a fallu choisir le violet, c’était plus dur parce qu’on a pris une fraise violette et Papa, il a repéré deux paquets de bonbons japonais qui étaient trop bons et qui faisaient comme une barbe à papa qui pique. Et comme ça, on a fait toutes les couleurs ! Avec un oeuf sur le plat qui comptait comme un jaune et un autre qui comptait comme un blanc, une tétine qui comptait comme un rose et comme orange, un cœur tout rose et un monstre tout noir en réglisse !

Quand on a fini, le panier de bonbons était plein, on a été payer et on est rentrés à la maison pour ranger les courses. Et Maman, elle a même pas fait Holalala quand on a payé, ce qui voulait dire qu’on en a pas eu pour trop cher ou qu’elle était fâchée parce qu’on avait acheté des bonbons, mais je crois que c’est plutôt parce qu’on en a pas eu pour trop cher.

Oui, parce qu’elle a bien aimé les bonbons Maman. Pendant la semaine, elle a même été en racheter pour se faire pardonner d’avoir tout mangé pendant qu’elle dessinait à son bureau après le week-end. Quand on est rentré lundi soir, il en restait plus un seul dans le bocal.