Les courses chez le Chinois

facebookmail

Nous à la maison, on adore manger asiatique. Déjà parce que Papa et Maman ils aiment bien, ils en ont toujours mangé depuis tout petit, c’est souvent rapide à cuisiner sauf pour certains plats, puis c’est plein de bons goûts différents, parfois, c’est sucré, parfois c’est pimenté, ça croque ou ça fond dans la bouche, il y a parfois de la viande, du poisson, du tofu et des légumes ou juste des légumes, puis on mange du riz et le riz c’est trop bon !

Maman, elle le fait parfois avec du lait de coco, ou parfois avec un peu de curry, mais on le mange avec du nuoc-mam qui est de la sauce de poissons avec un goût salé de poisson très salé ou de la pâte de soja pimentée qui a un goût très spécial, un peu comme si le soja était un fromage un peu pourri, c’est un peu fort, mais quand on a goûté, on peut plus s’en passer tellement c’est trop bon. Mais bon, Tina elle a fait goûter à ses copines et moi à mes copains quand ils sont venus manger à la maison et il y en a aucun qui a aimé. Ils disent tous qu’ils nous aiment bien, mais qu’on a des goûts bizarres quand même ! Maintenant, ils se méfient à chaque fois qu’ils viennent manger le midi, mais Maman, généralement, elle fait des plats que tout le monde aime à ce moment-là.

C’est comme avec leurs amis qui disent qu’ils mangent fort ou qu’ils aiment bien la nourriture asiatique, Papa et Maman, ils s’amusent toujours à leur faire goûter des trucs bizarres et ça les fait rire eux, mais pas leurs amis. La dernière fois, Papa il avait fait du porc fermenté grillé avec du riz dans une salade et ils ont trouvé ça un peu bizarre, mais après, au café, Maman leur a fait gouter un bonbon au durian, qui est un fruit dont je vous ai déjà parlé et qui sent mauvais même si nous on trouve qu’il sent trop bon.

Il fallait voir la tête des amis de Papa et Maman, je crois que la dame elle a failli vomir parce qu’elle a recraché le bonbon et le monsieur il s’est retenu, mais il faisait un drôle de tête. Comme s’il avait mangé un truc pas frais. C’est rigolo parce que nous, on mange plein de trucs bizarres depuis qu’on est tout petits et du coup, ça nous fait rien et on trouve pas grand-chose de bizarre.

Mais le souci quand on aime bien la nourriture asiatique, c’est qu’il faut aller faire les courses dans un magasin spécial pour les trucs asiatiques qui s’appelle une épicerie asiatique parce c’est comme une épicerie super grande mais avec des produits asiatiques et parce qu’on trouve rien de ce qu’on veut dans les grandes surfaces où on va d’habitude à côté de la maison. Ou alors c’est des trucs pas bons qu’on peut pas utiliser à part pour certaines nouilles ou des trucs comme ça. Et là, c’était terrible, parce qu’on avait plus de soja fermenté pimenté. Et manger du riz sans ça, c’est dur pour tout le monde à la maison. On en emporte même en vacances. Mais toujours emballé dans trois couches de plastique et deux boites parce que si ça s’ouvre, ça sent fort !

Maman et Papa, ils ont dit qu’il était temps d’aller faire des courses chez le chinois et que du coup, on irait ensemble samedi et un peu après midi, comme ça, on irait manger avant dans le quartier dans un restaurant qui est à côté de là où on fait les courses et on a dit super, parce que les restaurants qui sont à côté, on les connait bien, ils sont super bons ! Et donc, le samedi on y est allé en bus parce c’était plus pratique et que Papa avait pas envie de s’embêter à garer la voiture.

Alors, après le repas, on est allés directement au magasin qui était à côté et comme d’habitude on a adoré. Il y avait plein de gens qui parlaient Thaïlandais, vietnamien, chinois, cambodgien, indonésien. On les reconnait parce que Papa nous a appris à les reconnaitre.

C’est comme ça que pour s’amuser, on leur dit bonjour dans leur langue et ils nous regardent bizarrement avant de nous répondre, mais on sait jamais ce qu’ils nous demandent parce qu’en fait, on sait dire que bonjour ! En thaï et pas en Thaïlandais parce que le thaï, ça se prononce taille, comme la taille, c’est la langue et les Thaïlandais c’est les gens même si parfois on appelle les Thaïlandais les Thaïs, mais bon, en thaï, bonjour, ça se dit ça baille dit en mettant les mains l’une contre l’autre et en se penchant en avant.

En vietnamien, on se penche pas en avant avec les mains, mais c’est compliqué parce qu’il y a plein si c’est une dame ou un monsieur, ou si les gens sont plus jeunes que vos parents ou pas enfin, nous on dit bonjour aux gens plus vieux que Papa et Maman de ça se dit Jao bac, sans trop prononcer le C.

Sinon, en Khmer qui est la langue du Cambodge qui est un pays à côté du Laos, du Vietnam et de la Thaïlande on fait comme les mains des Thaï et on dit Chumm hepp souwah. Si vous voulez dire bonjour en indonésien après le repas, il faut dire Selamat Sore en faisant claquer les mots dans la bouche comme un coup de fouet sans trop prononcer le R.

Puis, en chinois, c’est vraiment trop dur à prononcer, mais ça se dit Nirhao, sans trop prononcer le r aussi. On sait aussi le dire en japonais, mais comme on croise pas souvent de japonais au magasin on le dit jamais sauf dans les restaurants japonais où on va et tout le monde adore quand on le dit.

Papa et Maman, ça les fait beaucoup rire à chaque fois qu’on le fait, mais en même temps, ils sont super fiers qu’on ait retenu toutes les manières de dire bonjour parce qu’avec les langues des autres pays en Europe, on sait au moins dire bonjour en 10 ou 12 langues et il parait que pas beaucoup de monde le sait à notre âge.

Ce que les autres savent pas trop non plus à notre âge c’est reconnaitre tous les produits asiatiques qu’on trouve dans le magasin et ça, Papa et Maman, ils sont contents et pas contents parce que à chaque fois on leur ramène des trucs et on leur demande si on peut en prendre s’il vous plait et des fois, ils disent oui, puis d’autres fois ils disent non, puis d’autres fois c’est Maman qui dit oui et Papa non, puis Papa craque et dit OK.

Puis des fois c’est Maman qui craque et qui dit OK quand c’est Papa qui veut le produit qu’on a ramené. Et des fois ils s’engueulent, puis après il se font un peu la tête, puis ils se font vite un sourire parce qu’ils trouvent des produits qu’ils aiment bien tous les deux et ils sont contents et nous aussi parce qu’on a les produits qu’on voulait et eux aussi.

On a commencé par les nouilles, on pris celles pour faire des plats de nouilles, puis celles pour faire frire et les rendre toutes croustillantes et celle pour la soupe parce qu’elles sont plus longues et plus plates. Juste à côté on tendu à Papa les Nems Tchua (ça s’écrit Chua) qui sont de la viande porc crue qu’on fait frire dans l’huile ou qu’on mange comme ça juste avec de la sauce de poisson et du riz. On a été voir les herbes et les herbes, elle sont trop bonnes et il y a plein : de la coriandre, de basilic thaï, de la menthe, de la ciboule, de la citronnelle qui a un super goût, des feuilles de citronnier, de la menthe-poisson qui est un feuille qui a un petit goût fort de poisson et plein d’autres. On a pris du Bok Choy aussi qui est une sorte de chou qu’on fait avec une sauce un peu sucré-forte, des épinards que Maman fait avec du soja et des noix de cajou et tout ça, ça remplissait déjà beaucoup de panier et Papa, m’a demandé d’aller en chercher un autre !

On y est allés avec Tina et sur le chemin du retour avec le panier on s’est arrêté dans les rayons des confiseries et des biscuits. Et on a vu un truc qu’on adore : Des bonbons au tamarin ! Le tamarin, je vous explique, c’est un fruit qui est dans une petite coque toute fine et qui a un goût un peu acide, un peu amer et aussi sucré et les bonbons au tamarin, ils sont pas mal pimentés, il y a pas de coque, mais du sucre autour et nous, avec Papa, Tina et Maman, on peut en manger des kilos. On en a mis deux dans le panier.

On est tombés aussi sur des biscuits au Jacques. le jacques c’est un fruit super bon aussi, mais là en biscuit, c’est tout séché et très croquant et bien sucré c’est super bon. Nous on met ça dans la glace ou on mange ça à l’apéritif quelquefois. Et le dernier truc qu’on a mis, c’est des prunes salées, des sii mouye ça s’appelle. On dirait des petits crottes toutes dures, très salées avec un noyau dedans, mais si vous aimez, vous aller manger tout le paquet et à la maison, les paquets on en prend toujours beaucoup parce qu’ils durent pas très longtemps.

On a tout mis dans le panier et on a filé rejoindre Maman et Papa qui étaient en train de finir d’acheter les fruits exotiques. Je vous en avais déjà parlé quand on a fait des smoothies. Ils ont même acheté du durian, mais dans un emballage pas avec le fruit parce que dans le bus, tout le monde va croire qu’on s’est pas lavés depuis des années tellement le fruit sent mauvais. Même que la dernière fois, Papa, il s’est disputé avec le chauffeur du bus. Il a essayé aussi d’en ramener au bureau pour faire goûter à ses copains du bureau, mais tout le monde s’est enfui en courant.

On est arrivés avec notre panier et Maman a demandé ce que c’était dans le panier là. On lui a dit qu’elle voyait bien ce que c’était, que c’était du tamarin, des sii mouye et des biscuits de Jacques. Et elle nous a dit : deuxième chance, en me répondant poliment sans risquer de se faire punir si on recommence à lui répondre comme ça. On a vu qu’elle rigolait pas trop Maman qui aime pas qu’on lui parle pas bien comme ça. On lui a dit s’il te plait Maman, s’il te plait Papa et ils ont dit qu’ils allaient en prendre après alors que c’était bon, mais qu’ils aimaient pas qu’on fasse les courses à leur place et que c’est eux qui choisissaient et pas nous et que si ça nous plaisait pas ben c’était exactement le même prix. On a dit OK et ils ont rien répondu sauf Maman qui nous a dit d’aller chercher de quoi faire du canard laqué et de la papaye verte.

Et ça c’est super simple parce que le canard laqué, on le fait avec un demi canard laqué surgelé et ça on le trouve au rayon des surgelés, comme la papaye verte qui est déjà découpée en lamelle et il y a plus qu’à la préparer ensuite avec la sauce que Papa et Maman connaissent par cœur. On a pris deux gros canards, deux paquets de Papaye verte, on les a mis dans notre panier qui commençait à devenir un peu lourd et on a été chercher des petites galettes pour mettre le canard dedans avec des oignons jaunes et blancs et des carottes.

On est passés à côté de Papa et Maman qui choisissaient des raviolis chinois pour faire à la vapeur et d’autres pour la soupe et de la farine pour faire des raviolis chinois parce qu’il les font eux-mêmes des fois. En passant à côté d’eux, ils nous on dit d’attendre et ils ont mis un gros paquet de fruits frais de Jacques dans notre panier et ça, c’est encore meilleur que les biscuits. Puis ils nous ont dit qu’on allait finir par les sauces et, ça, c’est le paradis de Papa et le cauchemar de Maman parce qu’il y a plein de sauces différentes et Papa il veut toujours en essayer de nouvelles. Il a pris son soja fermenté et puis une sauce avec des haricots noirs trop bonne, une sauce pour faire mariner le poulet, une sauce pour faire frire les légumes, de la pâte de piment pour faire du poulet au curry, de la sauce aigre-douce pour les raviolis ou les acras de morue qui sont des petits beignets de poisson pas du tout asiatiques, de la sauce à la cacahuète, de la pâte de poisson qui sent très fort et qu’on met dans la soupe, de l’huile de sésame et deux autres sauces, une noire et une toute rouge, mais on les connaissait pas.

Pour finir, Papa il a été acheter deux ou trois bières asiatiques qu’il aimait bien et des jus pour nous trois et il est retourné dans le rayon des biscuits apéritifs pour aller chercher des algues séchées au Wasabi qui est une sorte de moutarde japonaise et des biscuits moitié algue, moitié biscuit, moitié wasabi qui sont trop bons aussi et des bananes séchées, mais à pas croquer puisque elles sont encore toutes molles, mais très sucrées quand on les mange.

Maman elle a rajouté du Thé au Gingembre et du Thé au Jasmin et on a été payer à la caisse où la dame, c’était une Vietnamienne et on lui a dit Jao bac et elle nous a dit Jao Bac en souriant et elle a passé les produits en on a aidé Papa à tout emballer à la fin pendant que Maman payait. Même qu’en emballant, on a vu que Papa et Maman avaient acheté des grosses brioches au porc laqué et surtout du riz gluant et c’est super bon. C’est du riz qu’on peut manger avec les doigts et qui collent pas aux doigts et qu’on trempe dans de la sauce et on adore manger avec les doigts même si il parait que c’est pas super, super poli.
Les sacs, ils étaient un peu lourds pour rentrer à la maison, mais au moins on avait des réserves pour longtemps. Bon sauf pour les Sii Mouye parce qu’on a mangé un premier paquet dès la première soirée et la moitié d’un de Tamarin. Heureusement que Papa et Maman et avaient acheté trois autres qu’ils ont cachés pour pas qu’ils disparaissent trop vite !

Miam !