Les écureuils

facebookmail

Le week-end dernier, on se baladait en forêt avec Papa et Maman parce que Papa avait promis qu’on allait aller dans un zoo qui a pas de cages et où on peut regarder les animaux depuis la voiture. Mais en fait, quand on est arrivé le zoo était fermé parce que le matin, une lionne avait mangé une gazelle qui avait sauté par-dessus une barrière et qui aurait pas dû se retrouver à l’endroit où il y a les lions. Mais comme elle savait pas que les lions mangeaient des gazelles parce qu’elle est née dans le zoo et qu’elle avait jamais vu de lion, sauf une fois, d’un peu trop près, elle s’est faite manger par la lionne.

Mais voilà, là le Zoo il était fermé parce qu’il fallait ranger les morceaux de gazelle que la lionne elle avait laissé partout et que c’était pas trop un spectacle pour les enfants. Alors, j’ai dit au monsieur du zoo que, nous, les enfants, on voyait des choses bien pires que les morceaux de gazelle sur une pelouse à la télévision et qu’on avait envie de voir les lions, mais Papa il a dit que c’était pas grave et qu’on reviendrait une autre fois.

On est remonté dans la voiture, Papa il a regardé son portable et il a dit qu’on allait aller pique-niquer dans la forêt pas très loin parce qu’il faisait super beau, qu’il avait pas plu et que Maman et lui, comme ça, ils auraient pas préparé un pique-nique pour rien. Et c’est vrai qu’ils sont bons les pique-niques de Papa et Maman avec Papa qui cuisine des trucs japonais ou laotiens et Maman qui fait des super desserts et des salades géniales, il faut pas gâcher leur pique-nique.

On s’est installé dans un parc pas loin d’une clairière et à côté de plein d’arbres et derrière, il y avait un très grand et très gros arbre qui faisait comme une grosse boule de feuilles toute verte et dedans on entendait des oiseaux et il y avait même des écureuils qui se couraient après, ça ressemblait beaucoup à un jeu qu’on a à la maison et qui est super bien où il faut acheter des appartements dans l’arbre et faire des attaques de noisettes ou d’écureuils et c’est super bien.

Là, les écureuils qui sortaient de la forêt, ils devaient être habitués à voir des gens parce qu’ils venaient très près des tables où on était installés et ils arrivaient même à éviter les chiens qui aboyaient, mais qui pouvaient pas les attraper parce qu’ils avaient une laisse pour pas qu’ils courent partout. Il y a même un écureuil à un moment qui a volé des chips sur une table et qui est parti se mettre à la super bonne distance pour avoir le chien en face de lui et manger ses chips et pour que le chien il puisse pas l’attraper.

C’était rigolo parce que le chien, il tirait sur sa laisse tellement fort qu’il avait plus que les pattes arrière qui touchaient le sol et comme la laisse l’étranglait et qu’il aboyait sans s’arrêter comme une mitraillette, des fois, il s’étranglait avec la laisse, mais il recommençait quand même. Et pendant ce temps là, l’écureuil il mangeait ses chips tranquillement en le regardant comme si il faisait exprès pour l’embêter. Même que, à un moment, les propriétaires du chien, ils ont tiré sur la laisse et ils ont dit au chien d’arrêter. Mais juste au moment où ils allaient lui donner un petit bout de jambon, le même écureuil il est arrivé comme une fusée et il a attrapé le jambon sous le nez du chien qui s’est remis à aboyer sauf que là, l’écureuil il s’est enfui vers son arbre, le très grand sûrement, là où il devait avoir sa maison.

Avec Tina, on a demandé à Papa si on pouvait aller voir le grand arbre là où l’écureuil il devait habiter et il nous a dit oui, mais demandez aussi à Maman qui était en train de laver les pommes pour le dessert sous le robinet qui était installé un peu plus loin. Et on a été voir Maman et elle nous a dit oui si Papa a dit oui, mais qu’on mange une pomme pour le dessert et elle nous en a donné une à chacun pour qu’on la croque et c’est super parce que les pommes c’est bon. Elle nous a dit aussi qu’on pouvait jeter le trognon aux écureuils pour les attirer et que là, ce serait sûr, ils allaient venir nous voir, mais par contre, comme elle savait qu’on aimait grimper dans les branches, elle nous a dit de faire très attention hein !

Alors avec Tina on a couru vers la forêt et en marchant vers le grand arbre on a mangé nos pommes en faisant un peu attention de laisser un peu de pomme dessus pour que les écureuils ils aient pas que le trognon à manger. On est arrivé au pied du grand arbre qui était vraiment très, très grand et très, très gros avec plein de branches dedans partout. On s’est dit avec Tina que ça allait être super facile de monter dedans parce que c’était presque comme une échelle, il y en avait partout des branches. C’était impossible de tomber parce qu’on tombait forcément sur une autre branche et une grosse, parce qu’elles étaient toutes grosses les branches.

On a bien regardé là où il y avait des écureuils et il y en avait un peu partout en fait. c’est pour ça qu’on est monté dans l’arbre pour essayer de les poursuivre et c’était super rigolo parce que on déposait un morceau de trognon sur une branche, on attendait un peu plus bas, et dès qu’un écureuil arrivait pour l’attraper, on le poursuivait et les écureuils ils se poursuivaient eux aussi pour essayer de récupérer le morceau de pomme et ils poussaient plein de petits cris partout et ça résonnait partout dans l’arbre.

Ils sont super forts quand même les écureuils pour monter aux arbres, même s’ils sont tous petits, ils vont très, très vite. À un moment même, ils sont montés d’un coup tellement vite qu’on les a perdus de vue. On s’est juste retrouvés avec Tina juste en face d’une de leurs maisons, dans un trou, dans l’arbre, mais faut pas s’approcher trop près parce qu’ils aiment pas trop ça qu’on s’approche de chez eux. Ils nous ont même jeté des noisettes en pleine tête.

Et même si ça fait pas super, super mal, la preuve, Tina elle a crié en rigolant et moi j’en ai pris trois dans mon bonnet que j’avais mis devant mes yeux pour les protéger, il faut pas les déranger les écureuils. C’est vrai, ils sont chez eux et moi aussi si des gens venaient mettre leur nez devant ma chambre quand je suis pas de bonne humeur, je leur jetterai des noisettes dans la figure. Bon sauf qu’avec moi ou Tina ça serait de grosses noisettes et ça existe pas alors à la place on lance nos oreillers ou nos doudous quand c’est Papa qui vient nous réveiller le matin pour aller à l’école.

Là, à force de faire notre truc avec les bouts de pommes, on s’en est pas rendu compte, mais on était déjà super haut dans l’arbre parce sous nos pieds, on voyait plus les branches et au-dessus de nos têtes, on voyait même pas le ciel. On s’est dit avec Tina qu’on allait se faire crier dessus parce qu’on était monté super haut et qu’on avait pas tellement le droit comme elle nous avait dit Maman. Mais bon, on a continué quand même parce que c’était chouette. Autour de nous il y avait des oiseaux qui chantaient plus fort quand on s’approchait d’eux et il y avait aussi plein d’écureuils maintenant parce que on devait être à l’étage de leurs appartements.

Ça doit être agréable quand même d’habiter dans un arbre. Bon, le bruit des oiseaux et les cris des écureuils c’est un peu embêtant quand il y en a tout le temps et puis pour monter les courses et surtout le lait, c’est quand même vachement plus pratique par l’ascenseur que par les branches, mais sinon, c’est dans la nature, on respire bien, c’est super bien et a même une super vue. Là où a regardé à travers un trou dans les feuilles et comme il faisait vraiment beau, on voyait super loin autour de nous et bien au-dessus des autres arbres autour du grand arbre..

En bas, on voyait notre voiture et la table où on s’était installés avec Papa et Maman, sauf que là il y avait que Papa qui était en train de ranger et Maman on la voyait pas, elle était peut-être aux toilettes. À côté d’eux il y avait la table avec le chien qui aboyait plus contre l’écureuil parce que son maitre avait dû lui mettre une muselière parce qu’il faisait trop de bruit. Et un peu plus loin, il y avait des gens qui jouaient au golf et un tracteur dans un champ qui faisait beaucoup de fumée et une ferme avec plein de chevaux et une petite piste pour faire du cheval.

Puis, on a écarté les feuilles au-dessus de nous, on a vu un avion passer très haut dans le ciel et là, on a réalisé qu’on était arrivé en haut de l’arbre et que si Maman s’en rendait compte, on allait se faire crier dessus alors on est redescendu en faisant très attention parce que c’est quand on descend généralement que c’est plus dangereux. Mais ça, on le sait parce qu’une fois, chez la sœur de Maman, Tante Isa, on a grimpé à un arbre pour aller chercher une poule qui était montée dedans parce que le chien de Tante Isa l’avait poursuivie et je suis tombé sur les fesses en descendant et ça fait mal !

Quand on est arrivé en bas, on a croisé Maman qui nous cherchait et on lui dit coucou. Elle nous a regardé et nous a dit qu’elle était super inquiète et que ça faisait 10 minutes qu’elle nous cherchait et qu’elle a regardé dans le grand arbre, mais qu’on y était pas alors elle a été voir ailleurs.

Nous, on lui a pas dit que si elle nous voyait pas c’est qu’on était montés trop haut pour qu’elle nous voit. On lui a juste dit qu’on était dans l’arbre juste à côté parce c’était plus facile de monter et qu’on l’avait entendue et qu’on la cherchait aussi. Maman elle a dit mouais et souvent, quand elle dit mouais, c’est qu’elle nous croit pas trop, et elle nous a dit qu’on rentrait à la voiture parce que Papa avait une super idée. Il a vu qu’il y avait un manège pour faire du cheval à côté d’ici et que serait sûrement amusant.

Alors, on a crié super fort qu’on trouvait ça génial et que la ferme pour les chevaux elle était vraiment juste à côté, qu’on l’avait vue depuis le sommet de l’arbre. C’est peut-être à ce moment-là que Maman elle a deviné qu’on lui avait un peu désobéi. Mais elle a été gentille elle a presque rien dit à Papa sauf que ses enfants devaient avoir un peu de sang d’écureuil dans les veines pour monter aussi haut et aussi bien dans les arbres.