Les nouvelles chaussures de Tina

facebookmail

Ce matin, en mettant ses chaussures, Tina elle encore forcé dessus parce que ses bottes elles commencent à être vraiment trop petites et d’un coup, elles ont fait crac et son pied il est passé à travers et les lacets ils lui sont restés dans les mains. C’est marrant parce que Tina elle avait un gros tube en cuir autour du mollet et sa chaussette rose qui dépassait de l’autre côté, ça lui a fait tout bizarre tout d’un coup et moi j’ai éclaté de rire et Tina elle m’a envoyé les bouts de lacets dans la figure et juste quand j’allais lui crier dessus Maman est arrivée avec son manteau et elle a regardé les chaussures de Tina et elle aussi elle a éclaté de rire. Elle lui a demandé comment elle avait fait son compte, Tina elle lui a dit qu’elle avait juste mis ses chaussures et que son pied était passé au travers de la petite ouverture qu’il y avait au bout.

Maman, elle lui a dit d’aller chercher ses baskets et que ce soir après l’école, elle rentrerait plus tôt pour aller lui acheter des nouvelles chaussures parce que celle-là, elles vont plus lui servir à grand-chose. Tina elle est partie chercher ses bottes et après l’école on a été avec Maman a la boutique de chaussure qui est pas du tout à côté de nous dans la rue parce que là, les chaussures, elles sont moches, mais dans un magasin qui est dans une galerie marchande à 20 minutes à pied de la maison. Mais 20 minutes c’est rien, surtout qu’on avait pris nos trottinettes.

Le monsieur, il nous connait bien, on est venus souvent lui acheter des chaussures parce ses chaussures elles sont pas chères, elles sont bien et surtout, elles sont solides et avec nous maman, elle veut que ce soir solide parce qu’il est hors de question qu’on ait 40 000 paires de chaussures comme elle dit. Elle exagère un peu maman parce que je sais pas trop comment on ferait pour avoir 40 000 paires de chaussures  dans nos placards à la maison, il y aurait plus du tout de place pour nos jouets ou nos vêtements.

Je suis même pas sur que ça rentrerait dans le salon 40 000 paires de chaussures.  Vous vous rendez compte ? En chaussure toute seule, ça ferait 40 000 plus 40 000… ça ferait, plein de chaussures. Tina elle m’a dit 80 000 mais ça me semble beaucoup trop. J’ai pas vérifié avec la calculatrice sur le téléphone de Maman.

Quand on est arrivé au magasin, le monsieur il nous a reconnu. Maman elle avait pris les bottes et elle lui a montré et il éclaté de rire aussi. Il a dit que ça c’était le modèle d’il y a deux ans et demi et que forcément, si Tina elle les mettait souvent, et elle les met tout le temps, elle les adore ses bottes, si elle les met souvent, c’est normal qu’elles soient super usées comme ça surtout qu’elles sont beaucoup trop petites aujourd’hui. Il a attrapé les bottes, a dit qu’il allait les donner pour qu’on puisse récupérer le cuir et que donc Maman elle allait avoir une réduction.

C’est la première fois qu’elle entendait parler d’un système pareil Maman et le marchand de chaussures, il lui a dit que c’est lui qui y avait pensé et que les fabricants de chaussures, ils étaient contents, parce qu’avec une botte et le cuir qui état pas abimé, il allaient pouvoir faire d’autres trucs en cuir, comme des portefeuilles ou des petites ceintures. C’est marrant de se dire qu’un jour, un monsieur ou une dame portera les bottes de Tina autour de la taille ou dans la poche de son manteau.

Le marchand de chaussures, il a demandé à Tina ce qu’elle voulait comme chaussures et Tina elle a dit  que comme elle venait de casser ses bottes, elle aimerait bien en avoir d’autres et Maman elle a dit qu’on allait aussi lui acheter des tennis parce que là, comme elle fait énormément de Tennis et qu’elle court comme une furie avec, elles commencent à avoir des trous partout dedans. Bon, c’est aussi parce qu’elle freine super fort avec les pieds sur sa trottinette qu’elle a des trous dans ses chaussures, mais c’est vrai que quand Tina elle joue au Tennis, elle joue et elle court plus vite que nous tous dans le cours. C’est la plus forte et je crois qu’elle fait un peu peur à Fabrice, notre professeur.  Elle a de la chance Tina quand même d’avoir deux paires de nouvelles chaussures. j’aimerai que mon pied il grandisse plus vite, j’ai dit au marchand de chaussures et il m’a dit de pas m’inquiéter, que ça arriverait à un moment où à un autre, mais que pour l’instant, j’avais encore beaucoup de temps devant moi vu qu’on m’a acheté des chaussures il y a un mois.

Pendant que Tina elle essayait ses nouvelles bottes, moi j’ai fait un petit tour dans le magasin et je suis tombé sur un truc super : c’est un machin, comme une grosse règle avec un bout de plastique qu’on met juste au bout des orteils en le faisait bouger pour mesurer les pieds sauf que ça indique la pointure de la chaussure. J’ai trouvé ça super rigolo et j’ai enlevé mes chaussettes pour mesurer mes pieds et après,  pendant que le monsieur était dans la réserve et que maman en train de regarder des chaussures pour elle, j’ai été voir Tina et je lui ai dit de me prêter son pied pour le mesurer et ça l’a bien fait rigoler. Et elle m’a dit d’aller demander à la dame très grosse qui attendait son tour pour lui mesurer les pieds et je lui ai dit qu’ils devaient au moins faire la même taille de la voiture de Papa et Tina elle a rigolé, mais j’ai été voir la dame quand même et je lui ait demandé si je pouvais lui mesurer les pieds. Elle m’a dit que j’étais rigolo et elle m’a demandé pourquoi. Je lui ai dit que j’étais sûr qu’ils faisaient la pointure de la voiture vue de loin, mais qu’en fait, ils étaient à peu près de la taille de ceux de mon Oncle Max qui fait du Rugby et habite en Nouvelle-Zélande. C’est le frère de Papa.

Là, la dame, elle m’a regardé bizarrement et elle m’a dit que c’était pas très gentil de lui dire ça et que là, il fallait qu’elle essaie ses chaussures. J’étais un peu triste de lui avoir fait de la peine à la dame, en plus, je lui ai dit que je pensais que c’était un compliment de lui dire qu’elle avait des pieds comme ceux de mon Oncle Max en Nouvelle-Zélande parce qu’il a de très beaux pieds et je lui ai demandé quelles chaussures elle voulait et elle m’a dit les jolies rouges là bas, mais si j’avais une idée, que je pouvais choisir.

Alors, j’ai été voir les boites de chaussures qu’il y avait juste à côté de Tina. Il y en avait jusqu’au plafond et de toutes les couleurs. En fait le monsieur, il nous a expliqué que c’était un peu comme une décoration pour que sa boutique qui est trop neuve elle fasse comme un vieux magasin de l’année de naissance de nos grands-parents. C’est plus joli pour vendre les chaussures qu’il vend et c’est super, parce sur toutes les petites boites, il y a un dessin de la chaussure et comme ça il y a pas besoin d’ouvrir la boite il faut juste l’attraper.

Moi j’ai couru jusqu’aux boites, je me suis un peu cogné dedans parce que j’ai toujours du mal à freiner sur la moquette et elles ont toutes bougé dans tous les sens. Le marchand de chaussures, il m’a dit de faire attention à pas les faire tomber et j’ai regardé ce qui pouvait être bien comme chaussures pour la dame qui maintenant discutait avec une vendeuse du magasin, je crois que c’est la femme du monsieur d’ailleurs et elle est très jolie. Dans le tas de chaussures, j’ai vu des chaussures rouges trop belles avec des talons qui lui iraient trop bien et j’ai essayé d’attraper la boite. Elle était presque tout en bas de toute la pile de boites et c’était un peu dur d’arriver à la faire sortir.

C’est a ce moment là que c’est allé très, très vite. Comme la boite à chaussures, elle voulait pas venir, j’ai tiré un grand coup très fort. Ce que j’ai pas vu c’est qu’en tirant un grand coup, j’avais déplacé toutes les boites au-dessus de celle que je tirais et le Monsieur qui mettait les chaussures à Tina il a pris une boite sur la tête. Il a regardé en l’air. Je l’ai pas entendu crier la première fois parce que j’étais concentré sur la boite, mais la seconde fois, quand la boite s’est débloquée, il m’a fait sursauter et j’ai soulevé très fort toutes autres boites. Maman elle avait entendu le premier cri et elle est arrivé juste au moment ou toutes les boites elles sont tombées sur Tina, Maman, le monsieur du magasin et moi. Il parait que la femme du vendeur elle a sursauté et elle a juste vu toutes les boites étalées avec nos têtes qui dépassaient au milieu.

  • T&T – Les Nouvelles Chaussures de Tina

Quand j’ai réalisé ce qui c’était passé, j’ai regardé autour de moi et il y avait plein de boites et de chaussures de toutes les couleurs, mais plus du tout bien rangées comme avant. Il y avait une vraie pyramide de chaussures et de boite avec la tête du marchand de chaussures qui me regardait en colère et Maman qui me regardait encore plus en colère et Tina qui a juste sorti la tête à ce moment-là en se frottant le sommet des cheveux avec sa main, elle avait même perdu une barrette quand les boites elles se sont écroulées. La femme du marchand de chaussures, elle a demandé si tout allait bien et Maman elle a dit que oui, mais que par contre, on allait les aider à ranger et ça a été super long.

C’est vrai, ça a pas été facile de trier toutes les chaussures, par modèle et par couleur et par pointures, surtout qu’elles se ressemblent toutes quand c’est le même modèle et pas la même pointure. Il y avait de tou,. des baskets, des chaussures avec talons, des pantoufles, pour enfants ou pour les grands. On a mis beaucoup de temps à tout ranger et quand on a fini et que j’ai quand même porté les chaussures rouges à la dame qui les a achetées même si elle était venue pour des chaussures de randonnée, Maman elle a réglé les bottes et les tennis de Tina. Puis, je lui ai demandé si elle avait vu mes chaussures. Elle m’a dit que je faisais jamais attention à mes affaires et on a regardé partout. Finalement, on les a retrouvées les chaussures. On avait confondu avec des neuves parce qu’on les a achetées ici il y a un mois et du coup, on les a remises dans une boite. La dernière, tout bas de la colonne de chaussures.