On Charge la voiture

facebookmail

Chaque fois, au moment de Pâques, on descend en voiture voir Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth. Et comme on y reste un moment, on y va en voiture pour pouvoir aller se balader à côté de chez eux, au bord de la mer, parce que Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth, ils ont une voiture, mais pas assez grande pour qu’on rentre tous dedans alors que notre voiture oui.

Nous, on a une voiture qui est un peu avec de l’essence et un peu électrique en plus, parce que Papa il a voulu qu’on soit un peu logistiques dans la famille, ou écologiques, je sais plus trop comment il faut dire. Qu’on fasse un peu attention à la nature quoi. Et quand il y a trop d’essence dans une voiture, il y a trop de gaz qui sort de la voiture et le gaz, il est mauvais pour l’air qu’on respire et pour la planète alors il faut faire attention à pas mettre trop d’essence.

Par contre, c’est pas parce qu’elle est électrique qu’il faut prendre une rallonge et brancher la voiture depuis la prise de courant du salon dans l’appartement hein ! Vu qu’on habite au presque dernier étage, il faudrait une rallonge super grande. Puis déjà, rien que quand Maman elle repasse et qu’elle fait la lessive et le lave-vaisselle en même temps, des fois, les plombs de la maison ils sautent, vous imaginez si on branche la voiture ? Non, la partie de notre voiture électrique, elle se recharge quand on roule avec le moteur à essence, en dehors de la ville. C’est super intelligent !

Et en plus, dedans il y a 8 places et si on enlève les sièges à l’arrière, ce qu’on fait tout le temps vu qu’on a pas 4 frères et sœurs en plus de Tina et moi, on a un super grand coffre où on peut mettre plein, plein, plein de trucs quand on va en vacances. Papa et Maman, ils disent à chaque fois en rigolant qu’on déplace la moitié de la maison parce qu’on a plein de sacs avec plein d’affaires et plein de trucs dedans et c’est super lourd à porter et heureusement qu’on y va en voiture chez Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth parce que sinon en train, on pourrait jamais tout porter.

Mais c’est pas vraiment vrai parce que si on déménageait la moitié de la maison, il faudrait mettre nos lits et le canapé et la cuisine et la litière de Wasabi, Wasabi c’est notre chat, nos jouets, nos BD, les livres de Papa et Maman et les affaires de dessin de Maman et il y en a plein et tout ça, ça rentrerait jamais dans le coffre de la voiture. C’est pas possible.

Là Papa et Maman, ils ont préparé des sacs pour eux et des sacs pour nous avec des affaires pour se changer et dormir pour presque deux semaines et nous, on a préparé nos sacs de voyage avec nos livres et nos jouets et nos sacs avec nos devoirs pour l’école dedans parce qu’on va pas faire que chercher des œufs et se balader pendant les vacances de Pâques.

On a aussi pris le sac pour transporter Wasabi avec un peu de litière pour qu’il puisse faire caca et pipi sur le trajet parce que c’est un chat délicat, il fait pas pipi ou caca dans l’herbe, il fait dans sa litière. Papa, il a aussi pris son sac d’ordinateur pour travailler au cas où là-bas et Maman, elle a pris du matériel pour dessiner parce qu’elle aime bien dessiner. Puis on a amené aussi des cadeaux pour Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth parce qu’on les aime bien et l’appareil photo de Papa parce qu’ils aiment bien faire des photos avec Maman.

Et mine de rien, avec tous ces trucs-là, il y avait déjà toute l’entrée de la maison avec plein de sacs et de petits machins à mettre dans la voiture. Et déjà, il fallait tout descendre en bas et ça a pris en moment avec l’ascenseur qui marchait pas parce qu’il y a un bureau au deuxième étage dans notre immeuble qui reçoit tout le temps plein de gens et ces pleins de gens, ils ont abîmé l’ascenseur et l’ascenseur il marche plus. Alors, on a dû tout descendre à pied depuis chez nous et on a dû même rattraper Wasabi qui s’était enfui dans l’immeuble parce qu’il a pas aimé que Tina essaie de le mettre dans son sac de transport.

Tina, elle a dû courir après lui dans tout l’escalier et à un moment, elle a vu Wasabi remonter comme une fusée parce qu’il était tombé sur notre gardienne qui passait l’aspirateur. Et Wasabi, il a horreur de ça, les aspirateurs. Dès qu’il a vu Tina, il a essayé de l’éviter en sautant sur la droite, mais Papa il était juste derrière avec le sac de Wasabi ouvert et Wasabi, il a plongé dans le sac sans s’en rendre compte et il a fait miaou en grognant et en mettant des coups de patte comme quand il est pas content.

Une fois qu’on a tout apporté en bas, il a fallu choisir dans quel ordre mettre les bagages.

Papa, il a mis Wasabi entre nos deux sièges et dans son sac (on ouvrira le sac quand la voiture sera fermée) et il nous a d’abord dit de bien garder nos manteaux sur nous parce qu’on les mettrait tout au-dessus une fois qu’on aurait mis les bagages dans le coffre. Puis, il a d’abord mis les plus gros sacs en premier, et il a mis nos sacs avec nos vêtements.

Il nous a dit de prendre nos sacs avec nos jeux et nos livres avec nous, mais il a pris nos affaires d’école et les a mises à côté de nos affaires pour dormir. Il a pris les affaires de Wasabi, les cadeaux pour Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth qu’il a fait attention de bien protéger parce qu’il y a un cadre photo d’un dessin trop beau que Maman elle a fait.

Ensuite, il a mis l’appareil photo, le sac avec les objectifs de l’appareil photo. Des objectifs c’est des gros tubes qu’on met devant l’appareil et qui font que l’image est plus grosse et comme ça, on peut prendre des photos de super loin. Le trépied qui est un truc avec trois pieds pour mettre l’appareil photo dessus et qui permet de pas bouger quand on met des objectifs dessus parce que les objectifs, c’est lourd. Il a rajouté les affaires de dessin de Maman et son ordinateur et nos vêtements et c’est là où Tina et moi, on a demandé où étaient nos doudous.

Papa il a regardé Maman parce qu’il savait pas, Maman elle a regardé papa et elle a dit je sais pas. Papa il nous a demandé à nous où ils étaient nos doudous et on lui a répondu qu’on lui demanderait pas si on le savait parce que Papa, il se serait mis en colère. Mais il nous a dit quand même qu’on pourrait savoir où sont nos affaires et que c’est toujours comme ça et il nous a donné les clés et il nous a dit d’aller voir dans l’appartement.

Papa il a tapé sur les poches de son jean et il a dit qu’il avait pas la clé de l’appartement, Maman lui a dit qu’elle lui avait donnée, Papa il a dit non, Maman elle a dit oui et Tina elle a dit que Maman avait raison que Maman la lui avait donnée tout à l’heure en sortant. Et moi j’ai dit que même la clé, Papa il l’avait mise dans la poche intérieure de sa veste qui était posée dans coffre au-dessus des bagages. Et Papa il a dit que même si ses enfants étaient contre lui maintenant, il avait plus qu’à plus rien dire.

N’empêche, heureusement qu’il a pensé à mettre les manteaux au-dessus Papa, parce que sinon, qu’est ce qu’on aurait entendu. Il a retrouvé la clé et il nous l’a donnée et on est monté dans l’appartement et on a cherché nos doudous.

Pendant ce temps-là, Papa et Maman, ils ont mis les courses pour la route et les bouteilles d’eau à l’avant. Maman elle avait fait des trop bons sandwiches. Il y en avait au jambon blanc et au fromage italien qui est tout fondant, d’autres au poulet et aux fromages (avec trois fromages, comme les pizzas, mais en sandwich) et elle a acheté des mandarines et des pommes.

Papa et Maman, ils étaient en train de discuter tranquillement quand on est redescendu. J’ai tendu les clés de l’appartement à Maman, qui les a mises dans son sac et Papa et Maman ils nous ont dit « et alors ? ». Nous on leur a dit et alors on les a pas trouvés. C’est à ce moment-là que Maman s’est souvenue d’un truc. Elle a dit qu’elle était désolée, mais que les doudous ils étaient dans le sac de nos affaires pour dormir vu qu’on les utilise pour dormir, mais pas dans la journée.

On lui a demandé si elle était sûre, elle nous a dit que oui normalement et Papa a soufflé. Il m’a mis les manteaux dans les bras et ils étaient tellement épais que je ne voyais presque plus rien en face de moi et il a été voir dans nos sacs. Il a enlevé les affaires de l’appareil photo, de dessin, il a déplacé un peu le trépied, enlevé les autres sacs et il a ouvert celui avec nos affaires et les doudous étaient là. Là Tina, elle a demandé à Papa, s’il pouvait en profiter pour attraper nos trousses d’école parce que si on voulait dessiner pendant le trajet, ce serait mieux.

Il nous a dit qu’on aurait pu y penser avant et Tina elle a dit que justement, il valait mieux qu’elle y pense maintenant que dans 20 minutes quand on serait sur l’autoroute non. Et Maman a rigolé et Papa a dit tu trouves ça drôle à Maman et Maman a dit oui et Papa a attrapé nos trousses et les a mises sur nos sièges à l’arrière. Il a remis les trucs pour l’appareil photo, les cadeaux de Grand-Papa Thibault et Mamie Margareth en faisant attention au cadre, les affaires de dessins, le trépied, il a remis nos vêtements, puis il a demandé si on avait rien oublié.

On a fait la liste tout haut et on a dit qu’on avait rien oublié et qu’on avait tout et Papa a fermé le coffre. Et là il a dit zuuuuuuutt !

Enfin, il a pas dit vraiment zut, mais il a dit un gros mot et je peux pas l’écrire ici parce si Papa sait que je l’ai écrit ici qu’il a dit ça, ça va pas bien se passer pour moi. On lui a demandé ce qui allait pas. Il a dit la clé.

Il avait plus la clé de la voiture.

Heureusement, il savait exactement où elle était. Elle était au-dessus du sac avec nos doudous. et on a tous éclaté de rire et même Papa, même si je suis pas super sûr qu’il ait voulu nous faire une blague parce qu’il faisait une drôle de tête en enlevant encore tous les sacs du coffre et les manteaux. Surtout quand il a failli faire tomber le cadre que Maman a rattrapé juste avant qu’il tombe sur le trottoir et que le trépied s’écrase dessus.

C’est quand il a cherché autour de nos sacs qu’il a commencé à paniquer. Il trouvait pas la clé du tout.

Papa il a sorti tous les sacs, il fouillé le coffre. Il a même ouvert le sac et fouillé tout le sac avec nos doudous. Il a fait ses poches de jean et de veste et de manteaux. Maman a fait pareil et rien, pas de clé de voiture.

Papa il a dit que c’était pas possible. Que les clés s’étaient pas envolées quand même et Maman nous a demandé de nous installer à l’arrière en attendant et qu’ils regardent le coffre. Et elle a eu une super idée Maman parce que ça nous a fait gagner beaucoup de temps. Parce que dès qu’on s’est assis à l’arrière, on les a vues les clés de la voiture de Papa. Elles s’étaient accrochées à la trousse de Tina. Celle en forme de tête de chat.

Finalement, quand on est sortis de la ville, on a dit à Papa et Maman que heureusement que Tina elle a pensé à demander nos trousses parce que si elle y avait pensé sur l’autoroute, on serait jamais partis de la maison.